Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Après certains cadres du parti, ce sont des militants qui ont pris en otage le stade du 4-août ce dimanche matin à l’occasion d’une rencontre statutaire du parti pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo.

Chaises volatilisées, vitres de la salle Mathias Sanou brisées, militants en débandade, c’est la scène vécue ce dimanche 23 juin 2019 à l’occasion d’une rencontre statutaire du parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de l’ancien président Blaise Compaoré. Après l’annulation du congrès du parti qui était prévu se dérouler le 16 juin dernier, des cadres avaient organisé un point de presse pour dénoncer des «dysfonctionnements» au sein de la gouvernance du parti présidé par Eddie Komboigo. En effet, selon le député Yahaya Zoungrana, membre du Bureau exécutif du CDP, un an après l’élection du président Eddie Komboïgo, le parti connaitrait de graves crises. 

Ce dimanche matin, alors qu’une rencontre était prévue pour statuer sur la composition du Bureau politique nationale (BPN), une cohorte de militants a pris d’assaut les lieux pour exiger la démission du président actuel. «C’est depuis 2015 que nous avons constaté que Eddie Komboïgo veut s’accaparer du parti. Il était d’accord au départ pour ne pas être candidat mais on ne comprend pas pourquoi il tient coûte que coûte à sa candidature. Il a fait venir des personnes telles Achilles Tapsoba, Aboubacar Sawadogo, Moussa Nikiéma, alors que nous voulons des gens crédibles pour que le parti puisse gagner à la prochaine élection présidentielle. Tout ce que nous voulons, c’est la démission de Eddie Komboïgo », a laissé entendre Aziz Traoré, le meneur de cette fronde.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir