Aujourd'hui,
URGENT
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer

©Dr

POLITIQUE

Le dimanche 9 juin dernier, près de cent civils ont été tués dans le village de Sobane au Mali et une vingtaine de personnes tuées dans une attaque dans la commune rurale d’Arbinda au Burkina Faso. Dans cette déclaration, Federica Mogherini, la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne, demandent aux autorités des deux pays de redoubler leurs efforts pour assurer la protection des populations.

"Près de cent civils ont été tués ce dimanche par des groupes armés dans le village de Sobane, dans le centre du Mali. Le même jour, une vingtaine de personnes ont été tuées lors d'une attaque dans la commune d'Arbinda, dans le nord du Burkina Faso. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'aux peuples et aux gouvernements malien et burkinabé.

Ces exactions contre des populations peuvent constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Des enquêtes doivent être conduites immédiatement et les auteurs doivent être traduits devant la justice dans les meilleurs délais. Face à cette montée de la violence à l’encontre des populations civiles, il est urgent que les autorités maliennes et burkinabés redoublent leurs efforts pour assurer la protection des populations et s’engagent dans la mise en œuvre de processus de dialogue et de réconciliation avec toutes les communautés. Un processus de désarmement et le démantèlement de l’ensemble des milices et des groupes d’autodéfense qui sévissent dans ces régions doit également être engagé d’urgence.

L’Union européenne continuera de soutenir le Mali et le Burkina Faso et se tient au côté de toute la région du Sahel pour contribuer à la paix, la sécurité et la satisfaction des besoins des populations."

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé