Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août

POLITIQUE

«Le jour où les avocats reprendront le chemin des audiences (pénales), le tribunal statuera», a déclaré ce mercredi 29 mai le ministre de la Justice René Bagoro, à propos de l’évacuation sanitaire tant réclamée du Général Djibril Bassolé, présumé co-cerveau du putsch de 2015. Selon cette dépêche de l'AIB, le ministre a assuré que le gouvernement n'y est pour rien dans l'affaire.

«Le tribunal a été saisi de l’évacuation, mais il se trouve que les avocats sont en mouvement et qu’ils refusent d’aller aux audiences pénales comme celle devant le tribunal militaire. Le jour où les avocats reprendront le chemin des audiences, le tribunal statuera, puisqu’il ne peut se réunir sans les avocats pour statuer», a affirmé mercredi René Bagoro.

Le ministre de la Justice répondait aux partisans du Général Djibril Bassolé, présumé co-cerveau du putsch de 2015, qui accusent le gouvernement de vouloir le laisser mourir au Burkina, alors que son état de santé nécessiterait  une nouvelle évacuation sanitaire.

Selon René Bagoro, ce n’est donc pas un refus, ni un blocage par le chef de l’Etat, encore moins par le ministre de la Justice.

Agence d’information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé