Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

A quelques jours du premier anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine, l’ambassadeur Li Jian a animé ce jeudi 23 mai 2019 une conférence de presse. Objectif : faire le point sur l'état de la coopération bilatérale et des réalisations effectuées par son pays sur le sol burkinabè durant ces douze mois.

Selon l'ambassadeur, la  célébration du premier anniversaire a débuté depuis  le mois d’avril par plusieurs activités. Il s'agit, entre autres, du lancement d'une série de six  films chinois «très populaires » sur la RTB. « Aussi, nous avons organisé un atelier réunissant des fonctionnaires du gouvernement comme ceux du ministère de l'énergie et des infrastructures et les coopérants des entreprises chinoises qui sont installés ici. Ils ont discuté spécialement des solutions de financement pour les grands projets qui doivent être réalisés au Burkina avec la participation active de tous les acteurs. Le  14 mai dernier, c'était le premier séminaire sur les relations bilatérales entre le Burkina et la Chine. L'événement culturel qui s'ajoute s'est passé à l'Institut africain de management (IAM) et il s'agissait de la journée de l'intégration africaine et la Chine était le pays invité d'honneur »  a fait savoir le conférencier  aux hommes de média.

En termes de bilan à proprement parlé, plusieurs projets ont été réalisés. Comme  exemple, le diplomate a fait cas des échanges de « haut niveau » pendant  la visite effectuée en Chine par le président Roch Marc Christian Kaboré en septembre dernier ont été énumérés. « Cette visite  était un grand succès puisque c'était la première fois depuis 24 ans. Cela signifiait le retour du Burkina Faso dans la grande famille sino- africaine » a-t-il fait savoir.

La deuxième grande visite était celle du président de l'Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé à la fin du mois de mars 2019. C'était aussi une signification historique pour l’ambassadeur parce que depuis l'indépendance des deux pays, il est le premier président du parlement qui a effectué une visite officielle en terre chinoise. 

Au cours de la première année, les autorités chinoises ont aussi visité le pays des hommes intègres. Le Vice-Premier ministre chinois a conduit une grande délégation après la signature de l'accord  des rétablissements diplomatiques. Visite au cours de la quelle, Il a discuté avec le président du Faso afin de dégager des pistes de réflexions et de coopération.

La seconde visite a été celle du conseiller d'Etat chinois, ministre des affaires étrangères, qui est venu discuter de la coopération bilatérale mais aussi sur la question de sécuritaire. Faisant cas des différents déplacements  dans le cadre de la coopération tant du coté burkinabè que de celui chinois, M. Jian a déclaré que : « Cela fait à peu prêt 10 000 entrées et sorties des Burkinabè en Chine et environ 50 délégation gouvernementales chinoises en moins de dix mois  sont venues concrétiser des projets dégagés par les chefs d'Etat ou  concrétiser des accords. L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%. Cela démontre les premiers acquis déjà réalisés pendant la première année de notre relation diplomatique ».  Et d'autres grands projets sont en cours de discussions à travers des efforts conjoints.

La question sécuritaire s'est invitée à la table des échanges. A la question de savoir que compte faire la Chine pour venir en aide au Burkina dans le domaine sécuritaire, le conférencier a répondu que la Chine a promis de contribuer substantiellement à l'augmentation des capacités anti - terroriste du gouvernement burkinabè. 

En sus, le ministère de la défense chinoise apportera des cours de formation aux FDS avec un programme continue qui pourra  aller jusqu'en 2020 selon la demande du Burkina. « Nous allons supporter aussi le Burkina en tant que président du G5 Sahel. Nous avons déjà  contribué à hauteur de 500 mille dollars pour le fonctionnement du secrétariat permanent du G5 sahel et 1 million de dollars pour soutenir  le  Burkina. Nous avons aussi soutenu les mesures prises du G5 au sein des Nations Unies» a déclaré l’ambassadeur.

Une «grande réception» se tiendra le 26 mai prochain dans le cadre de la célébration de cet anniversaire. 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé