Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat

POLITIQUE

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Ma Zhaoxu, a dit jeudi devant le Conseil de sécurité qu'il est nécessaire de renforcer le soutien apporté à la force conjointe G5 Sahel.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la paix et la sécurité en Afrique, M. Ma a dit que la force conjointe a repris ses opérations au début de cette année et surmonté de nombreuses difficultés telles que la détérioration de la situation en matière de sécurité et l'absence de capacité opérationnelle et d'équipements.

"Cela a démontré la détermination des pays de la région à faire progresser le développement de la force conjointe", a-t-il ajouté.

Le représentant de la Chine a appelé la communauté internationale à continuer à soutenir la force conjointe, ajoutant que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) doit, conformément aux accords pertinents, continuer à mettre en œuvre le dispositif d'appui en faveur de la force conjointe.

La Chine soutient l'effort financier nécessaire déployé par les Nations Unies pour la force conjointe G5 Sahel, a-t-il réaffirmé.

La Minusma a été créée en 2013 pour soutenir les processus politiques au Mali, visant à assurer la sécurité, la stabilisation et la protection des civils et à promouvoir les droits de l'homme dans le pays africain.

En 2017, cinq pays du Sahel, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, ont créé la force conjointe dans le but de faire reculer le terrorisme et le non-respect des droits suite au soulèvement séparatiste des touaregs dans le nord du Mali en 2012.

Xinhua 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé