Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

POLITIQUE

Le gouvernement burkinabè a décidé d’octroyer aux travailleurs du ministère en charge de l’Economie et des Finances, des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA en fonction de la catégorie en plus des 25% de leur prime de motivation. 

C’est certainement cette décision qui a amené la Coordination des syndicats de l’économie et des finances à mettre fin à « la crise insidieuse » qui couvait depuis le début de l’année. Durant cette « grève » qui ne disait pas son nom, les agents des différents services ne faisaient que le service minimum. Attitude qui avait conduit à des mouvements d’humeurs spontanés des usagers et de certains contribuables.

L’exécutif par la voix du ministre en charge des Finances, Lassané Kaboré, à sa sortie du conseil des ministres de ce mercredi 24 avril 2019, a indiqué que ces forfaits trimestriels ont pour but d’accompagner les travailleurs qui ont des engagements qui les lient avec leurs banques.

En effet, plusieurs agents avaient contracté des prêts bancaires imputables à leurs « Fonds communs ». Mais avec la nouvelle loi de finance, gestion 2019, qui a conduit au plafonnement des Fonds communs à 25% du salaire annuel, certains agents étaient dans des difficultés pour solder leur engagement avec les banques. Le gouvernement avait demandé aux banques de surseoir sur une période de six mois aux retenues sur les salaires des agents, le temps de trouver une solution.

« Cet accompagnement est, à priori, prévu pour une durée de trois ans, mais devrait tenir compte de l’état des lieux des engagements au niveau des banques » selon le ministre dont les propos ont été rapportés par la direction de la communication du ministère de la communication sur sa page Facebook.

Selon nos confrères de radars Infos Burkina, la répartition de ces forfaits trimestriels a été établie comme suit : les agents de catégorie A auront comme prime : 900.000 FCFA, ceux de la catégorie B : 700.000 FCFA et ceux de la catégorie C : 600.000 FCFA et les catégories D et E auront un montant de 400.000 FCFA. 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé