Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

POLITIQUE

Voici les observations de Dr Ablassé Ouédraogo, président du parti «Le Faso Autrement» au communiqué-réaction en date du 16 avril du porte-parole du gouvernement sur la lettre que le président Compaoré a adressé au président Kaboré le 12 avril 2019. 

«Le  mardi 16 avril 2019 en fin de journée, le Porte-Parole du  gouvernement a informé l’opinion publique que le Président du Faso Roch Marc Christian KABORE a reçu de son prédécesseur le Président Blaise COMPAORE un courrier par lequel celui-ci présente ses condoléances aux familles victimes des attaques terroristes enregistrées au Burkina Faso et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Le président Blaise COMPAORE exprime aussi sa solidarité au peuple burkinabè et salue le courage, le dévouement et l’esprit de sacrifice des Forces de Défense.

Nous avions demandé quelques heures avant la publication de ce Communiqué que la Présidence du Faso communique sur le sujet. Nous saluons donc ce geste du gouvernement. Nous regrettons cependant le peu d’égard, le manque de courtoisie et d’élégance du Président KABORE dans le traitement du sujet.

En effet, le parallélisme des formes, le respect dû aux devanciers, le respect des règles protocolaires et la bienséance voudraient que le courrier ayant été envoyé par un ancien Chef d’Etat au Chef d’Etat en fonction, la communication soit assurée par les services compétents de la Présidence du Faso, si ce n’est par le Président du Faso en personne. Le Président Blaise COMPAORE s’est adressé au destinataire de sa lettre en ces termes : « Excellence Monsieur le Président, Cher Frère ». 

En lieu et place, on a préféré un Communiqué du Porte-parole du gouvernement affublant le Président Blaise COMPAORE d’un simple titre de « Monsieur ». Cette volonté manifeste et renouvelée de vouloir « rapetisser » et humilier l’ancien Président en cherchant à le faire passer pour un quidam n’honore pas le Burkina Faso, encore moins le gouvernement et certainement pas le Chef d’Etat actuel, « son frère » qui doit toute sa carrière politique et son statut actuel au sens de sacrifices du Président Blaise COMPAORE. L’entourage immédiat du Président Rock Marc Christian KABORE devrait s’efforcer à lui rappeler régulièrement qu’aucun pouvoir n’est éternel et que le plus fort n’est jamais fort tout le temps.

Préférant ne retenir que le positif dans cette communication, nous avons noté avec une grande satisfaction que selon le communiqué le Président Blaise COMPAORE « appelle à la réconciliation des cœurs et des esprits de tous les Burkinabè sans exception et sans exclusion et, réaffirme sa disponibilité à soutenir toutes les initiatives en vue de la promotion de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de l’unité nationale » 

Par cet acte, le Président Blaise COMPAORE, qui sait avoir pu assumer la haute et lourde responsabilité de Président du Faso avec le soutien de l’actuel Locataire de Kosyam, SEM Roch Marc KABORE,   montre de fort belle manière son amour pour son pays et son peuple.

 A travers ce courrier adressé au Président du Faso, et mesurant l’importance de la solidarité et de la mobilisation de toutes les forces vives autour « du Chef » dans les moments de doute et de questionnements, c’est à nous tous,  Burkinabè, qu’il s’adresse et c’est à toutes les filles et à tous les fils de ce pays qu’il témoigne son affection.  Il donne une leçon de patriotisme, d’abnégation et d’humilité à tous et particulièrement aux gouvernants actuels qui ne ratent aucune occasion de l’accuser de tous les péchés d’Israël. 

La situation actuelle du Burkina Faso commande que le Président KABORE ne fasse pas que prendre acte de cette correspondance et de la disponibilité de Monsieur Blaise Compaoré. Le peuple burkinabè a un besoin urgent de savoir qui est sincère et qui ne l’est pas. Alors dites-nous Excellence Monsieur le Président du Faso, allez-vous ou pas saisir cette précieuse occasion ? Votre réponse, quel qu’elle soit doit être clairement exprimée car le peuple a besoin de savoir et ne se satisfera donc pas d’un simple « dont acte » ! 

Nous, au Parti Le Faso Autrement, espérons que le Président du Faso, destinataire du courrier, n’oubliera pas qu’il est le Président de tous les Burkinabè et non le porte étendard d’un Parti et qu’en tant que garant de l’unité nationale, il saura courageusement saisir la main-tendue du Président Blaise COMPAORE pour que le dialogue politique qu’il a lui-même voulu s’enrichisse de l’apport de tous et aboutisse à la réconciliation nationale inclusive, franche et sincère et ouverte. 

Daignent les esprits de nos ancêtres guider et inspirer notre Président, SEM Roch Marc Christian KABORE.»

 

Ouagadougou, le 18 avril 2019

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé