Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le ministère de la justice apporte une mise au point sur « des rumeurs » faisant état de la démission de la procureure du Faso près le TGI de Ouagadougou, Maïza Sérémé, pour des raisons de pressions politiques. Pour le département de la justice, il s’agit d’une mutation voulue par l’intéressée auprès du parquet de la Cour d’appel de Ouagadougou. 

Suite à des publications faisant état d’une démission du Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour des pressions que l’intéressée aurait reçues, parues dans certains médias et sur les réseaux sociaux, le Ministère de la Justice porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les informations suivantes :

- l’appel à candidature lancé par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour le poste de Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou est consécutif à la volonté d’être affectée au parquet de la cour d’appel de Ouagadougou de l’actuelle titulaire du poste, manifestée par un écrit reçu au CSM depuis 2018. L’acceptation de sa demande de mutation entraînera la vacance du poste qu’elle occupe, d’où la nécessité de lancer un appel à candidature pour pourvoir à son remplacement, comme le prévoit le statut de la magistrature. Du reste, d’autres appels à candidatures ont été lancés pour des fonctions dans les cours et tribunaux, à cause du départ imminent de leurs titulaires pour des motifs tant personnels, professionnels que statutaires ;

- à ce jour, le Ministère n’est pas informé d’une quelconque démission d’un procureur du Faso de son poste pour des motifs de mésententes avec son supérieur hiérarchique ou pour des pressions quelconques.

Ministère de la Justice

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir