Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le Premier ministre Joseph Marie Christophe Dabiré a reçu en audience le jeudi 28 mars 2019 une délégation de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) conduite par son contrôleur général, Luc Marius Ibriga. A l’ordre du jour de ce rendez-vous, il a été question du fonctionnement de l’ASCE-LC et de son avenir.

A sa sortie d’audience, le contrôleur général de l’ASCE-LC, Luc Marius Ibriga a expliqué que, l’objet de sa visite chez le Chef du gouvernement était d’abord pour le féliciter pour sa nomination et le remercier pour les mots «très aimables» qu’il a prononcés à l’endroit de l’ASCE lors de sa déclaration de politique générale.

Par ailleurs, il dit avoir profité de l’occasion pour lui soumettre aussi un certain nombre de préoccupations de l’institution par rapport à sa restructuration, à la construction de son nouveau siège et un certain nombre de question qui concerne le contrôle et l’investigation au Burkina Faso. «Donc, le Premier ministre a eu une oreille attentive à nos préoccupations et nous pensons que le soucis qu’il a de mettre en œuvre une gouvernance vertueuse au Burkina Faso rencontre l’assentiment de l’ASCE-LC dont la mission est de travailler à cette gouvernance vertueuse» s’est exprimé M. Ibriga. 

Il a indiqué que son institution était en phase avec les préoccupations du Premier ministre. «Nous étions en phase avec les préoccupations du Premier ministre et nous sortons de cette audience réconfortés parce que, nous avons trouvé des points de convergences avec le Premier ministre pour le travail à l’avenir» a conclu le contrôleur général de l’ASCE-LC, Luc Marius Ibriga.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir