Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

En présence des présidents Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, et Idriss Deby Itno, dont le pays était l’hôte de l’événement, les participants à la 1ère édition du Salon africain de l’Agriculture (SAFAGRI) qui s’est tenu du 12 au 15 mars 2019, ont souhaité que la manifestation soit institutionnalisée, sous l’égide de l’Union africaine.

Près de 40 pays ont pris part au salon, organisé par le gouvernement du Tchad, en collaboration avec le Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel, le CILSS. Ce sont au total 11 recommandations qui ont été adoptées par les participants, qui ont mandaté le CILSS, le ministre coordonateur du CILSS (NDLR: ministre de l’Agriculture du Burkina Faso) et le ministre en charge de l’Agriculture du Tchad, pour définir la feuille de route dans la perspective de faire de l’événement une manifestation continentale.

La dynamique que veut insuffler le salon est de booster les chaînes de valeurs dans le domaine de l’agriculture, afin de faire du secteur un moteur de croissance et de création d’emplois. 

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, par ailleurs président en exercice du CILSS, qui a prononcé le discours de clôture de l’événement, la transformation des chaînes de valeurs agro-sylvo pastorales et halieutiques africaines est aussi « un facteur de renforcement de la résilience de nos populations, face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ».

Le Tchad, par la voix de son ministre des Mines, du Développement industriel, du Commerce et de la Promotion du secteur privé, s’engage à faire du SAFAGRI un lieu de rendez-vous continental, tandis que son homologue en charge de l’Agriculture, à la tribune de la cérémonie de clôture, a martelé que « le SAFAGRI est un bébé, dont le père est CILSS, et la mère...tchadienne ». 

A l’issue de la cérémonie de clôture, une visite des stands d’exposition par les deux chefs d’Etat leur a permis de découvrir un échantillon du potentiel agricole du Tchad. Rendez-vous a été pris pour 2020, toujours à N’Djamena, pour la deuxième édition.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir