Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

Image d'illustration

POLITIQUE

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement du peuple pour le Progrès (MPP) donne sa version des faits sur ce qui serait passé à Ouahigouya (Yatenga) lors de la visite du président par intérim du parti, Simon Compaoré.

Le récent séjour du président par intérim du parti, le camarade Simon Compaoré a fait le buzz ce 13 mars 2019 sur les réseaux sociaux. Les internautes sont allés de leurs commentaires aussi invraisemblables les uns que les autres.

Que s’est-il réellement passé à Ouahigouya ?

Le 13 mars 2019, une délégation de la direction politique du MPP, conduite par le président par intérim, le camarade Simon Compaoré, s’est rendue à Ouahigouya à l’effet de rencontrer les membres du Bureau Politique National de la province du Yatenga. L’objet principal de la rencontre était l’annonce de la composition de la section provinciale.

La formation du bureau de la section provinciale du Yatenga est toute une histoire. Pendant près dix mois, elle a été dans l’incapacité de mettre en place un bureau consensuel. Face à cette incurie, la direction politique s’est saisie du dossier pour trancher. Elle a réuni tous les membres BPN du Yatenga à Ouagadougou pour une séance de travail avec le BEN (Bureau Exécutif National). Des instructions ont été données afin d’ouvrir les inscriptions à tous les militants de la province qui souhaiteraient occuper des responsabilités dans le bureau provincial.

La direction politique a ensuite examiné les dossiers de candidature en présence des membres du BEN et du président de la Fédération du Yatenga. Les désignations ont été faites et les résultats devaient être rendus publics ce mercredi 13 mars 2019.

C’est le camarade Blaise Kyelem, secrétaire national au contrôle et à la vérification du parti, second membre de la délégation du MPP qui a procédé à la lecture de la liste consensuelle de la section du Yatenga. Après la proclamation de la liste, le président du parti a instruit la nouvelle section à procéder sans délais à la mise en place des 13 sous- sections dans les meilleurs délais afin de mettre le parti en ordre de marche dans la province. Alors que la réunion tirait vers la fin, des voix discordantes de certains camarades et non des moindres se sont élevées pour remettre en cause la liste, malgré la présence du président de la fédération Smaïla Ouédraogo qui a pris part au processus de désignation du nouveau bureau de la section du Yatenga. Pourtant, bien avant le début de la réunion, le président par intérim du parti avait annoncé qu’il n’y aurait pas de débats sur les résultats. Dans la mesure où les membres du BPN Yatenga n’ont pas été capables de s’accorder sur une liste consensuelle.

La réunion est tout de même allée jusqu’à son terme et le président a levé la séance pour rendre des visites de courtoisie programmées à la mère de feu Salifou Diallo pour s’enquérir de ses nouvelles et saluer Sa Majesté Naaba Kiiba, roi du Yatenga. Heureux de recevoir la visite du président par intérim, le Roi du Yatenga lui a offert un bélier en guise de cadeau et de reconnaissance.

La délégation du parti sous la direction du camarade Simon Compaoré a ensuite mis le cap sur la résidence de feu Salifou Diallo pour s’incliner sur la tombe de l’ancien président du MPP. Là, une dizaine d’individus manifestement instrumentalisés, ont empêché, encore une fois malgré la présence de Smaïla Ouédraogo, l’accès du domicile de feu Salifou Diallo à la délégation du MPP. Les deux émissaires du parti n’en ont fait outre mesure et ont regagné Ouagadougou aux alentours le 13 mars 2019 de 12 heures.

A travers ce communiqué de presse, la direction politique tient à restituer les faits qui sont aux antipodes de ceux relayés par les médias sociaux. Le MPP remercie tous ceux qui sont venus à la source de l’information et signale que le camarade Simon Compaoré, président par intérim du parti continue de mener sereinement les activités du parti qui le conduiront dans les prochaines heures à l’étranger pour quelques jours.

DEMOCRATIE - EGALITE - PROGRÈS

P.  Clément Sawadogo

2ème vice-président du MPP

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé