Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présidé à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo, la cérémonie d’ouverture du colloque international sur le centenaire du Burkina Faso, placé sous le thème : « De la création de la Haute-Volta à la construction de l’Etat-nation burkinabè : leçons et défis ». 

Dans son discours d’ouverture du colloque, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation, et de la cohésion nationale, Siméon Sawadogo, a noté que la commémoration du centenaire de la création du Burkina Faso est organisée pour rappeler notre mémoire collective, la confronter et exalter la cohésion socale.

Selon le professeur Magloire Somé, président de la commission colloque et conférence, des communications sont prévues autour quatre principaux axes. Le premier axe va porter sur l’évolution de la politique coloniale de la France de la fin du XIXe siècle à 1919, le deuxième sur la gouvernance administrative de la France en Haute-Volta de 1919 à 1932. Le troisième axe va concerner l’exploitation économique et l’héritage colonial sur le plan social et la culture matérielle de 1919 à 1947. Enfin le quatrième axe portera sur l’émergence d’une élite africaine porteuse de modernité certes, mais promotrice de la culture africaine à travers la littérature et médiatrice dans la construction du savoir ethnologique dans l’entre deux guerres.

Le Pr Magloire Somé et le président de l’Université Ouaga1Pr Joseph Ki-Zerbo, le Pr Rabiou Cissé ont au cours de cette cérémonie, témoigné leur gratitude au président du Faso, pour son engagement dans la promotion du capital humain. Accepter de patronner cette cérémonie, est pour le Pr Somé, une preuve qu’il marque un intérêt particulier pour l’histoire, la culture et la promotion de la science. Et le Pr Rabiou Cissé de remercier le président du Faso, pour sa disponibilité et son engagement sans faille pour nos universités.

Ce colloque international qui va durer 72 heures, est animé par d’éminents professeurs venus de six pays à savoir, la Côte d’Ivoire, le Mali, la France, le Canada, les Etats unis d’Amérique et le Burkina Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé