Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présidé à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo, la cérémonie d’ouverture du colloque international sur le centenaire du Burkina Faso, placé sous le thème : « De la création de la Haute-Volta à la construction de l’Etat-nation burkinabè : leçons et défis ». 

Dans son discours d’ouverture du colloque, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation, et de la cohésion nationale, Siméon Sawadogo, a noté que la commémoration du centenaire de la création du Burkina Faso est organisée pour rappeler notre mémoire collective, la confronter et exalter la cohésion socale.

Selon le professeur Magloire Somé, président de la commission colloque et conférence, des communications sont prévues autour quatre principaux axes. Le premier axe va porter sur l’évolution de la politique coloniale de la France de la fin du XIXe siècle à 1919, le deuxième sur la gouvernance administrative de la France en Haute-Volta de 1919 à 1932. Le troisième axe va concerner l’exploitation économique et l’héritage colonial sur le plan social et la culture matérielle de 1919 à 1947. Enfin le quatrième axe portera sur l’émergence d’une élite africaine porteuse de modernité certes, mais promotrice de la culture africaine à travers la littérature et médiatrice dans la construction du savoir ethnologique dans l’entre deux guerres.

Le Pr Magloire Somé et le président de l’Université Ouaga1Pr Joseph Ki-Zerbo, le Pr Rabiou Cissé ont au cours de cette cérémonie, témoigné leur gratitude au président du Faso, pour son engagement dans la promotion du capital humain. Accepter de patronner cette cérémonie, est pour le Pr Somé, une preuve qu’il marque un intérêt particulier pour l’histoire, la culture et la promotion de la science. Et le Pr Rabiou Cissé de remercier le président du Faso, pour sa disponibilité et son engagement sans faille pour nos universités.

Ce colloque international qui va durer 72 heures, est animé par d’éminents professeurs venus de six pays à savoir, la Côte d’Ivoire, le Mali, la France, le Canada, les Etats unis d’Amérique et le Burkina Faso.

Direction de la communication de la présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé