Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le Bureau politique national de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa) a tenu sa première session ordinaire de l’année 2019 ce samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre selon le professeur Mamoudou Dicko, secrétaire exécutif de la Nafa, permettra de redynamiser les structures de base du parti. En outre, Mamoudou Dicko a indiqué en début de séance, que l’évacuation du mentor du parti, le général Djibril Bassolé n’a été objet d’aucune négociation.

La Nafa entend occuper le terrain politique afin d’apporter sa contribution dans l’amélioration de la gouvernance du Burkina. Guider par ce leitmotiv, le parti affûte ses armes pour les échéances électorales à venir. La session ordinaire du BPN ce samedi, est donc un pan des activités du parti. Il s’agira donc pour les membres venus des différentes provinces, de discuter sur l’état des lieux sur la mise en place des structures du parti ; le bilan financier ; le programme politique ; la dynamisation à nouveau du parti et les perspectives pour les élections de 2020.

«Il est important pour nous de revoir notre vision pour 2020 et de discuter sur nos stratégies pour l’implantation du parti et la conquête du pouvoir», a laissé entendre le Pr Dicko. C’est donc une réunion assez importante qui donne un nouveau départ au niveau de la Nafa. Pour la Nafa, la cohésion en interne est si importante, qu’il ne faut pas se laisser «distraire».

Sur l’évacuation du général Djibril Bassolé le 6 mars dernier, Mamoudou Dicko affirme qu’il n’y a eu aucune négociation préalable. «Comme l’a indiqué le communiqué du gouvernement, ce ne sont que les prescriptions des droits humains qui ont été respectées. Il n’y a eu aucun accord entre le parti et le gouvernement. Et nous nous réjouissons de cela», fait remarquer M. Dicko. Il ajoute par ailleurs, qu’un général ne fuit pas. Pour lui, c’est parce que Djibril Bassolé jouit d’une certaine probité que sa candidature est portée par la Nafa. Sur son état de santé, le Pr Dicko rassure que le général est bien arrivé à Tunis et qu’il a été immédiatement pris en charge par les équipes médicales compétentes. «Par nos prières continues, il s’en remettra totalement, et sous peu, dès que possible, il sera de retour au Faso, car il a une vision claire non seulement pour le Burkina mais aussi pour notre sous-région Africaine», a-t-il conclu.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir