Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

POLITIQUE

L'ambassadeur d'Egypte au Burkina Faso, Cherif Mokhtar  a été reçu en audience ce lundi 4 mars  2019 par le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré à la primature. Le diplomate dit être venu  féliciter le chef du gouvernement pour sa nomination et échanger avec lui sur le renforcement de la collaboration entre les deux pays.

Venu en visite de "courtoisie", Cherif Mokhtar, l'ambassadeur de l’Egypte a par la même occasion échangé avec le Premier ministre burkinabè sur le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays. « J'ai été très honoré aujourd'hui d'avoir été  reçu par le Premier ministre, c'était une visite de courtoisie en vue de  le féliciter pour son investiture. Nous avons par ailleurs  échangé sur les relations bilatérales dans tous les domaines entres nos deux pays et nous avons parlé de petites choses personnelles que je ne peux dévoiler ici » a laissé entendre l'ambassadeur égyptien.

A la question de savoir dans  quels domaines la coopération entre le Burkina Faso et l'Égypte  sera renforcée, l'hôte répond en ses termes : « Nous avons parlé de la  guerre et la lutte contre le terrorisme  qui est très important pour nous. Il y a d'autres domaines concernant la prévention de  l'extrémisme violent et la radicalisation dans le Sahel pour les Imams parce que vous savez que l’Egypte présente l'islam tolérant et a la plus grande université islamique du monde. La coopération portera  aussi sur  l'agriculture,  la santé, la culture, la formation des cadres,  etc. ».

Notons que les deux pays entretiennent des relations diplomatiques depuis 1977 et les commissions mixtes de coopération datent de 2004.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir