Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

POLITIQUE

L'ambassadeur d'Egypte au Burkina Faso, Cherif Mokhtar  a été reçu en audience ce lundi 4 mars  2019 par le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré à la primature. Le diplomate dit être venu  féliciter le chef du gouvernement pour sa nomination et échanger avec lui sur le renforcement de la collaboration entre les deux pays.

Venu en visite de "courtoisie", Cherif Mokhtar, l'ambassadeur de l’Egypte a par la même occasion échangé avec le Premier ministre burkinabè sur le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays. « J'ai été très honoré aujourd'hui d'avoir été  reçu par le Premier ministre, c'était une visite de courtoisie en vue de  le féliciter pour son investiture. Nous avons par ailleurs  échangé sur les relations bilatérales dans tous les domaines entres nos deux pays et nous avons parlé de petites choses personnelles que je ne peux dévoiler ici » a laissé entendre l'ambassadeur égyptien.

A la question de savoir dans  quels domaines la coopération entre le Burkina Faso et l'Égypte  sera renforcée, l'hôte répond en ses termes : « Nous avons parlé de la  guerre et la lutte contre le terrorisme  qui est très important pour nous. Il y a d'autres domaines concernant la prévention de  l'extrémisme violent et la radicalisation dans le Sahel pour les Imams parce que vous savez que l’Egypte présente l'islam tolérant et a la plus grande université islamique du monde. La coopération portera  aussi sur  l'agriculture,  la santé, la culture, la formation des cadres,  etc. ».

Notons que les deux pays entretiennent des relations diplomatiques depuis 1977 et les commissions mixtes de coopération datent de 2004.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé