Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a offert un dîner aux cinéastes de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) mercredi 27 février dans la soirée. Au cours de ce dîner, le chef de l’Etat a réaffirmé sa vision d'un 7e art, levier de développement pour les pays africains.

Face aux médias, Roch Marc Christian Kaboré a expliqué la nécessité de mettre des moyens à la disposition du 7e art pour lui permettre de jouer son rôle dans le développement et d'éveil des consciences des peuples africains. « Notre cinéma doit travailler à véhiculer un message de fraternité et d’unité africaine qui est un vœu cher à l’Afrique tout entière », a déclaré le président Kaboré.

Pour lui, cette rencontre est un message d’amitié, de fraternité et d’encouragement à tous les cinéastes et aux différents corps de métiers qui interviennent dans ce domaine. Il a encouragé les jurys qui sont à pied d’œuvre pour la désignation du lauréat de l’Etalon d’or ainsi que des différents prix spéciaux. Tout en saluant la mobilisation des acteurs du cinéma pour cette soirée, il leur a souhaité un bon festival.

Le représentant des cinéastes, Cheick Oumar Sissoko, président de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) a salué les efforts des autorités burkinabè pour l’organisation de la 26e édition du FESPACO qui coïncide avec le cinquantenaire de la manifestation. 

Depuis 50 ans, a ajouté le cinéaste malien, les différents gouvernements qui se sont succédé au Burkina Faso ont su relever les défis de l’organisation des différentes éditions de cette manifestation culturelle. Il a souhaité que le président du Faso soit leur ambassadeur auprès de ses homologues africains pour que le cinéma occupe une place de choix dans les politiques publiques.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé