Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

POLITIQUE

En prélude de la commémoration de la 162e  journée internationale de la femme, la ministre en charge de la femme, Hélène Laurence Ilboudo a animé une conférence de presse ce jeudi 28 février 2019 à Ouagadougou. Il s'agissait de présenter les différentes activités retenues dans le cadre de la célébration  de cette édition  2019 placée sous le thème : « contribution de la femme à l'édification d'un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale ».

La commémoration de la journée internationale de la femme s'approche à grands pas. Sur le plan international, l’Organisation des Nations Unies (Onu) invite les nations à porter leurs réflexions sur le thème « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ».

Le Burkina a décidé de célébrer  cette journée sous le thème « contribution de la femme à l'édification d'un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale » parce que  le  Burkina Faso, à l'instar d'autres pays de la sous région est en proie à des attaques terroristes qui ébranlent la stabilité du pays. A travers le choix du thème national, le gouvernement entend mettre en exergue le rôle et la place de la femme dans le processus de maintien de la paix au Burkina Faso.

« En tenant compte des conséquences négatives des crises sécuritaires sur les femmes, les différentes stratégies pour le Sahel ont mis l'accent sur le caractère essentiel de l'égalité des sexes .Aussi, ces stratégies prônent l'implication effective des femmes dans le processus de prévention et de lutte contre l'extrémisme. Vous conviendrez avec moi que les femmes jouent le rôle d'intermédiaires dans les situations de conflits en facilitant la communication et les négociations. Elles jouent un rôle important dans la résolution des conflits et se présentent comme des actrices de premier plan pour détecter et corriger en leur sein les premiers signes de radicalisation et d'extrémisme dans leur cadre de vie » a déclaré la ministre.

Cette année, la ville de Koupéla, (Province du Kouritenga/Région du Centre-est), aura l'honneur d'abriter la cérémonie officielle de commémoration de la journée internationale de la femme, placée sous le patronage de l'épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré.

En outre, plusieurs activités sont programmées parmi  lesquelles une conférence publique sur le thème central et trois sous thème à savoir : rôle des femmes dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent au Burkina, contribution de la femme à la sauvegarde et à la promotion de la paix et de la cohésion sociale, lutte contre le terrorisme violent au Burkina: quelle forme de collaboration entre FDS et les populations?

A cette conférence, s'ajoutent une campagne de salubrité dénommée « opération zéro sachet plastique » qui se déroulera dans les chefs-lieux de région de notre pays, et un tournoi de football féminin dénommé « super coupe dame ». La grande innovation de cette année d'après Laurence Ilboudo est la campagne de salubrité. Il s'agit d'une campagne sur toute l'étendue du territoire national qui vise à sensibiliser les populations sur les conséquences néfastes de l'utilisation des déchets plastiques sur leur santé et sur l'environnement. Elle rappellera aux femmes leur rôle dans l'assainissement du cadre de vie de leur famille et de leur communauté. 

Cette célébration sera également, l'occasion de distinguer des personnes physiques et morales, qui se sont illustrées dans le domaine du maintien de la paix et de la promotion de la femme. Un budget de 70 millions de FCFA sera alloué pour la commémoration de cette journée.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé