Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

POLITIQUE

Présente à Ouagadougou dans le cadre de la 26e édition du Fespaco, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay a rendu, en début d’après-midi, une visite de courtoisie au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

« J’ai salué l’engagement du pays, la constance dans cet engagement même dans les situations les plus difficiles pour tenir ce festival, pour accueillir le monde entier et pour mettre à l’honneur les cinémas africains », a déclaré Mme AZOULAY à sa sortie d'audience. Elle dit avoir aussi abordé avec le président du Faso, la matinée consacrée aux femmes et au cinéma, organisée plutôt ce mardi matin.

Audrey AZOULAY a ainsi félicité le Burkina Faso pour les efforts dans la promotion de la diversité culturelle. L'organisation du FESPACO traduit, selon elle, l’engagement du pays pour les cinémas de l’Afrique. 

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation la science et la culture a exprimé la volonté d'accompagner davantage le Burkina Faso dans sa politique ambitieuse de formation. « Nous avons parlé notamment de la formation à travers les technologies numériques pour de nouveaux projets de coopération ainsi que de formation des enseignants », a précisé la directrice générale.

Mme AZOULAY dit également avoir évoqué avec le président Kaboré, le sujet du multilatéralisme et la nécessité d’une coopération internationale sur les grandes questions qui concernent le monde notamment la région du Sahel.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé