Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel a fixé le cap de son mandat au cours d’une séance de travail avec le Secrétariat permanent du G5 sahel dans l’après-midi du 6 février. La sécurisation des populations et le développement de l’espace ont été au cœur de la rencontre.

Le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou à l’issue de la séance de travail, a déclaré que le président en exercice du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré a donné des instructions, pour l’opérationnalisation effective de la force conjointe, pour la mobilisation des ressources pour le développement des régions, surtout les plus fragiles sur les frontières, et la mise en œuvre du programme d’urgence du G5 sahel. 

« La feuille de route de la présidence du G5 sahel du Burkina Faso, vise à s’assurer que notre force conjointe ait les moyens qu’il faut pour mener ses opérations, que les questions de la femme et de la jeunesse soient prises en compte, et que le secrétariat permanent soit renforcé pour faire face au travail qui lui est demandé », a dit Maman Sambo Sidikou.

A propos des soutiens promis à la force conjointe, il a annoncé que près de 50% est déjà mobilisé. « Nous devons travailler sur l’effectivité des livraisons des équipements en matériel à notre force. Il y a des lenteurs dues à des contractualisations, des procédures qu’il faudra accélérer. Nous allons nous atteler à cela sous le leadership du président du Faso », a-t-il expliqué. 

Il a rappelé l’engagement et la disponibilité du président du Faso, à veiller à ce que les questions essentielles soient suivies et réalisées. 

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a souligné que le président en exercice du G5 Sahel, a annoncé une rencontre avec les ministres de la défense des cinq pays, les chefs d’État-Major et le commandant de la force conjointe du G5 sahel.  Pour Alpha Barry, la force conjointe existe déjà et mène des opérations ponctuelles avec succès. « Il s’agit de faire en sorte que la force conjointe puisse opérer de façon permanente. C’est le défi de la présidence burkinabè du G5 Sahel », a-t-il indiqué.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé