Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

Photo: MATDCS

POLITIQUE

Six partis politiques (2 de la majorité et 4 de l’opposition) ont reçu ce mardi 29 janvier 2019 à Ouagadougou, la subvention destinée aux activités hors campagne au titre de l’année 2018. La cérémonie de remise des chèques a été présidée par le ministre d’Etat, en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo.

Le montant cumulé des chèques reçus par les représentants des partis bénéficiaires est de 500 millions de FCFA. Ledit montant est la part de subvention de l’Etat au titre de l’année 2018 pour le financement des activités politiques hors campagne électorale.

Comme l’a rappelé le ministre, ce financement est accordé aux partis et formations politiques ayant obtenu au moins 3% de suffrages exprimés aux dernières élections législatives de 2015. La somme des 500 millions est repartie donc au prorata des suffrages obtenus par chaque parti éligible.

Au titre de l’année 2018, six partis politiques bénéficient de cette subvention. Il s’agit du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir, qui reçoit 218,5 millions de FCFA, de l’Union pour le Progrès et le changement (UPC) avec 129,3 millions de FCFA, du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) avec 83,15 millions de FCFA, de la Nouvelle Alliance du Faso (Nafa) avec 26,15 millions de FCFA, de l’Union pour la renaissance, parti sankariste (Unir/PS) avec 23,6 millions de FCFA et de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) qui ferme la liste avec  19,3 millions de FCFA. 

Cette subvention est régie  par la loi sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales et du décret 2015-1364/PRES-TRANS/PM/MATD/MEF/MJDHPC du 20 novembre 2015 portant modalités d’utilisation de la subvention publique des activités politiques de campagnes électorales et hors campagnes électorales. 

Les différentes sommes reçues par les partis politiques doivent être utilisées pour les activités de formation politique des membres et sympathisants des partis et formations politiques, la couverture médiatique des évènements des partis et formations politiques,  la tenue des instances statutaires des partis et formations politiques et l’édition et la promotion d’ouvrages sur l’idéologie politiques des partis et formations politiques, etc.

Les sommes utilisées devront être justifiées auprès de la Cour des comptes, et les partis qui ne seront pas en règles ne seront pas éligibles pour l’année suivante.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir