Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Photo: Mairie de Ouagadougou

POLITIQUE

L’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF)  a tenu ce vendredi 18 janvier 2019 son Assemblée générale ordinaire à l’Hôtel de ville de Ouagadougou. Au programme : présentation succincte du plan stratégique 2019-2028 de l’association, présentation de la stratégie de communication et proposition de validation, examen et adoption des projets de rapports d’activités 2018 et d’exécution du budget exercice 2018.

L’Assemblée générale est l’instance d’orientation au contrôle et aux délibérations qui chaque année, regroupe les membres du bureau national et régionaux de l’AMBF. Au cours de cette rencontre, les participants ont fait le point sur les activités de 2018 avant d’entreprendre  les perspectives  pour l’année 2019.

Pour le président de l’association,  Pierre Armand Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou, cette session a été l’occasion  de faire le point de l’année écoulée afin de constater si les objectifs fixés ont été atteints ou pas avant d’en viser d’autres.  Les bourgmestres burkinabè ont échangé aussi sur la question sécuritaire du pays. « L’Assemblée Générale  de ce matin va nous permettre au-delà du programme du développement de nos communes et des activités courantes de notre association de réfléchir également sur notre rôle et notre participation  à savoir quelles sont les actions que nous pouvons entreprendre sur le champ pour permettre de bouter hors du Burkina les terroristes » a-t-il déclaré.

Les participants rechercheront donc  des solutions endogènes afin d’aider le gouvernement dans la lutte contre le phénomène du terrorisme.  « Comme vous le savez, il y a une très grande préoccupation qui nous anime. C’est la question de la sécurité et aujourd’hui c’est sur nos territoires et dans nos communes que nous avons le défi sécuritaire à relever. Et c’est là qu’il nous faut trouver des ressources endogènes pour apporter des réponses et accompagner le gouvernement à instaurer cette sécurité au niveau de nos communes » a ajouté le président de l’AMBF. A l’en croire, le bilan  est très positif sur le plan des activités et des ressources qu’ils ont pu mobiliser.

A la suite du programme de délibérations, des rapports d’activités et d’exécution du budget 2018, du  le plan de travail 2019, les validations de son plan stratégique 2019-2028 et de la stratégie de communication, une cérémonie de présentation de vœux a mis fin à la rencontre. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir