Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

POLITIQUE

Le Colonel-major Moïse Minoungou a été nommé ce 10 janvier 2019, chef d'état Major général des armées. Il remplace à ce poste de patron de l’armée burkinabè, le Général de brigade Oumarou Sadou. 

Le nouveau promu a été par ailleurs élevé par le président du Faso au grade de Général de brigade. Moïse Minoungou était précédemment le Commandant du Groupement Central des Armées.

BIOGRAPHIE

Né le 27 février 1960 à Ouagadougou, le nouveau CEMGA est un ancien pensionnaire du Prytanie militaire du Kadiogo (PMK), promotion 1972-1981. Ses études l’ont ensuite conduit au Maroc, précisément à l’Académie royale de Meknès où il a décroché un diplôme de chef de section. Il complètera son cursus avec des formations militaires en France et au Mali. Le désormais général Minoungou a, par ailleurs, participé à plusieurs manœuvres militaires sous régionales et internationales au Mali, au Togo et au Bénin.

Source : SIDWAYA

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé