Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Le doyen du corps diplomatique au cours de son allocution

POLITIQUE

Les chefs de missions diplomatiques et consulaires ainsi que les représentants des organisations internationales et inter-africaines, sacrifiant à la tradition,  ont présenté leurs vœux de nouvel an  au président du Faso Roch Marc Christian Kabore. C’était ce mardi 8 janvier 2019 au palais présidentiel de Kosyam.

Cette cérémonie de présentation de vœux  a connu la présence des présidents d’institutions, des membres du gouvernement, des Chefs de missions diplomatiques et des représentants des Organisations Internationales et Inter-africaines. Toutes les différentes allocutions  ont porté sur la question du terrorisme. 

Ahmed Elmekass,  le représentant des Organisations  inter-africaines, d’entrée de jeu, a au nom de l’ensemble des organisations inter-africaines, exprimé sa gratitude au chef de l’Etat d’avoir permis la tenue de ce cérémonial : « Durant l’année 2018, le pays des hommes intègres a été particulièrement touché par cette incompréhensible violence causant d’énormes pertes en vie humaine et de nombreux blessés. Tout en saluant la mémoire des victimes, nous souhaitons que 2019 soit une année de santé, de prospérité surtout de paix et d’événements heureux ».

Au nom des Organisations internationales, Metsi Makhetha, coordonnatrice du système des Nations unies au Burkina Faso, a exprimé ses condoléances aux familles des agents des forces de défense et de sécurité qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions ainsi qu’à toutes les familles endeuillées par les événements « tragiques » de Yirgou. « Chaque épreuve dévient ainsi une interpellation, mieux une opportunité pour s’interroger afin de mieux cerner les enjeux et de définir des stratégies idoines pour relever les défis qui semblaient insurmontables. Soyez rassuré que nous partenaires techniques financiers prenons la résolution d’être aux côtés du Burkina pour faire face aux menaces, pour l’accompagner dans la défense de la dignité humaine et pour apporter notre contribution à la construction d’un avenir meilleur. Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit par se lever » a-t-elle clos.

L’ambassadeur du Maroc au Burkina, Farhat Bouazza, également doyen du corps diplomatique accrédité au Burkina, a quant à lui rendu un hommage « mérité » aux forces de défense et de sécurité.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kabore dans sa réponse, a formulé des vœux d’espoir, de paix, de santé, de solidarité accrue et de prospérité partagée, de succès   pour les souverains chefs d’Etat et de Gouvernement, ainsi qu’aux premiers responsables des organisations représentées et au peuple burkinabè  « Le Burkina Faso a été au cours de l’année 2018 durement frappé par ces attaques dans plusieurs parties du territoire national. L’objectif visé par ces attaques reste la déstabilisation du pays, l’anéantissement du tissu social et le recul démocratique. Le récent drame survenu à Yirgou a engendré une escalade de violences intercommunautaires sans précédent dans notre pays (…) La lutte sera longue, certes mais nous demeurons convaincus que nous viendrons à bout de ce fléau» a fait savoir le président du Faso.

Selon le chef de l’Etat, c’est dans un esprit de coexistence pacifique, de l’intégration économique, du partenariat gagnant-gagnant, du soutien mutuel et de la solidarité agissante entre les Etats que le Burkina est passé à une phase d’accélération de la mise en œuvre du Traité d’Amitié et de Coopération avec la Côte-d’Ivoire.  « Nous œuvrons également à revigorer notre coopération avec les interconnexions ferroviaires et électriques. Je formule le vœu que les relations d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et ses partenaires au développement se renforcent d’avantage dans l’intérêt bien compris de nos peuples respectifs » a-t-il dit pour conclure.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir