Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats
Justice: la CPI ordonne le maintien en détention de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo
Colombie: au moins 21 personnes ont été tuées et dix autres blessées  dans un attentat à la voiture piégée, à Bogota
Yémen: les observateurs de l'ONU cibles de tirs à Hodeïda, ils sont sains et saufs, selon les Nations unies (RFI)
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort

POLITIQUE

Dans cette déclaration, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) condamne les atrocités de Yirgou, réclame justice et exige que les auteurs de cette tragédie soient recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait pour que de pareils drames ne reproduisent plus dans notre pays.

Une fois de plus les terroristes ont endeuillé notre peuple, en déclenchant une attaque ignoble dans le village de Yirgou, localité située dans la commune de Barsalgho dans la province du Sanmatenga. Cette attaque, dont la barbarie le dispute à la lâcheté, a été perpétrée sur le chef du village de cette localité et les membres de sa famille. S'en est suivi des représailles qui ont ciblé la communauté peuhle de Yirghou et des environs accusée  d'avoir hébergé les assaillants.

Le bilan de la chasse à l’homme, à la date d'aujourd'hui est très lourd : 48 personnes tuées et plusieurs autres blessées. 

Après les condamnations sans réserve des incidents qui ont lourdement endeuillé le Burkina entier par le gouvernement, le chef de l'Etat, Son Excellence, M. Roch Marc Christian Kaboré, face à cette situation d’une extrême gravité, a effectué le déplacement de Yirgou pour constater la situation. Dans le message à la nation qu’il a prononcé à cette occasion, il a assuré que des mesures seront prises pour que justice soit faite et s’est engagé pour qu’une assistance soit assurée aux populations.

Le MPP se félicite des initiatives prises le président du Faso et le gouvernement et les encourage à prendre toutes les dispositions idoines pour accompagner les familles des victimes.

Notre parti, le MPP, condamne avec fermeté les atrocités qui ont endeuillé le Burkina, le 1er janvier 2019 et les jours suivants. C’est inconcevable. Le MPP se joint au président du Faso, pour réclamer justice et exiger que les auteurs de cette tragédie soient recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait pour que de pareils drames ne reproduisent plus dans notre pays.

Dans ces moments de dure épreuve pour notre pays, le MPP lance un appel à l’ensemble de nos populations à privilégier la piste du dialogue et les voies républicaines pour le règlement de tout différend qui surviendrait.

En ces douloureuses circonstances, le MPP lance un appel au sens de responsabilités des uns et des autres pour que, tous ensemble, dans l’unité, la cohésion, nous conjuguions la tolérance pour venir à bout de cette hydre immonde qu’est le terrorisme car, comme le disait le pasteur Martin Luther King, « si nous n’apprenons pas à vivre ensemble comme des frères, nous mourons ensemble comme des idiots ». Notre peuple a toujours su surmonter avec détermination les nombreuses épreuves ; c’est pourquoi, notre parti est confiant en la capacité des filles et fils du Burkina Faso à mettre en déroute les forces du mal. La situation que nous vivons exige de chaque Burkinabè un regain de vigilance et de civisme.

Nous vaincrons ensemble ces suppôts du diable si nous restons soudés et nos regards orientés dans la même direction car « la plus belle harmonie dans une société, ce n’est ni l’accord des guitares, ni l’accord des tams-tams, ni l’accord des violons, ni l’accord des xylophones mais plutôt l’approbation des hommes ». Ensemble, nous sommes invincibles. Alors, cultivons la paix, l’acceptation de la différence, la tolérance et la concorde dans notre pays.

Le MPP se félicite de la décision responsable du gouvernement d'instaurer l'état d'urgence dans certaines régions de notre pays afin de favoriser un retour rapide à la paix, à la sérénité et à la sécurité à travers le Burkina. 

Le MPP en appelle à l'esprit de tolérance, d'unité et de cohésion de nos compatriotes en cette période particulièrement difficile pour notre pays. Il salue l'abnégation de nos forces de défense et de sécurité qui mènent,  sans relâche, une lutte héroïque contre les terroristes de tout bord.

Le MPP s’incline devant la mémoire des victimes de ce drame et présente ses condoléances les plus sincères aux familles éprouvées et formule ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et témoigne toute sa solidarité aux populations en détresse.

 

Le président par intérim du MPP

 Simon Compaoré

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé