Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

POLITIQUE

Dans cette déclaration, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) condamne les atrocités de Yirgou, réclame justice et exige que les auteurs de cette tragédie soient recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait pour que de pareils drames ne reproduisent plus dans notre pays.

Une fois de plus les terroristes ont endeuillé notre peuple, en déclenchant une attaque ignoble dans le village de Yirgou, localité située dans la commune de Barsalgho dans la province du Sanmatenga. Cette attaque, dont la barbarie le dispute à la lâcheté, a été perpétrée sur le chef du village de cette localité et les membres de sa famille. S'en est suivi des représailles qui ont ciblé la communauté peuhle de Yirghou et des environs accusée  d'avoir hébergé les assaillants.

Le bilan de la chasse à l’homme, à la date d'aujourd'hui est très lourd : 48 personnes tuées et plusieurs autres blessées. 

Après les condamnations sans réserve des incidents qui ont lourdement endeuillé le Burkina entier par le gouvernement, le chef de l'Etat, Son Excellence, M. Roch Marc Christian Kaboré, face à cette situation d’une extrême gravité, a effectué le déplacement de Yirgou pour constater la situation. Dans le message à la nation qu’il a prononcé à cette occasion, il a assuré que des mesures seront prises pour que justice soit faite et s’est engagé pour qu’une assistance soit assurée aux populations.

Le MPP se félicite des initiatives prises le président du Faso et le gouvernement et les encourage à prendre toutes les dispositions idoines pour accompagner les familles des victimes.

Notre parti, le MPP, condamne avec fermeté les atrocités qui ont endeuillé le Burkina, le 1er janvier 2019 et les jours suivants. C’est inconcevable. Le MPP se joint au président du Faso, pour réclamer justice et exiger que les auteurs de cette tragédie soient recherchés, arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait pour que de pareils drames ne reproduisent plus dans notre pays.

Dans ces moments de dure épreuve pour notre pays, le MPP lance un appel à l’ensemble de nos populations à privilégier la piste du dialogue et les voies républicaines pour le règlement de tout différend qui surviendrait.

En ces douloureuses circonstances, le MPP lance un appel au sens de responsabilités des uns et des autres pour que, tous ensemble, dans l’unité, la cohésion, nous conjuguions la tolérance pour venir à bout de cette hydre immonde qu’est le terrorisme car, comme le disait le pasteur Martin Luther King, « si nous n’apprenons pas à vivre ensemble comme des frères, nous mourons ensemble comme des idiots ». Notre peuple a toujours su surmonter avec détermination les nombreuses épreuves ; c’est pourquoi, notre parti est confiant en la capacité des filles et fils du Burkina Faso à mettre en déroute les forces du mal. La situation que nous vivons exige de chaque Burkinabè un regain de vigilance et de civisme.

Nous vaincrons ensemble ces suppôts du diable si nous restons soudés et nos regards orientés dans la même direction car « la plus belle harmonie dans une société, ce n’est ni l’accord des guitares, ni l’accord des tams-tams, ni l’accord des violons, ni l’accord des xylophones mais plutôt l’approbation des hommes ». Ensemble, nous sommes invincibles. Alors, cultivons la paix, l’acceptation de la différence, la tolérance et la concorde dans notre pays.

Le MPP se félicite de la décision responsable du gouvernement d'instaurer l'état d'urgence dans certaines régions de notre pays afin de favoriser un retour rapide à la paix, à la sérénité et à la sécurité à travers le Burkina. 

Le MPP en appelle à l'esprit de tolérance, d'unité et de cohésion de nos compatriotes en cette période particulièrement difficile pour notre pays. Il salue l'abnégation de nos forces de défense et de sécurité qui mènent,  sans relâche, une lutte héroïque contre les terroristes de tout bord.

Le MPP s’incline devant la mémoire des victimes de ce drame et présente ses condoléances les plus sincères aux familles éprouvées et formule ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et témoigne toute sa solidarité aux populations en détresse.

 

Le président par intérim du MPP

 Simon Compaoré

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir