Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

Photo: AIB

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir) a installé samedi 5 janvier 2019 son Haut conseil, avec pour «urgente mission de reconstruire la base».

Selon cette dépêche de l'AIB, il Composé de trois membres, il comprend comme coordonnateur, Mélégué Maurice Traoré (ex président du parlement) avec pour adjoint Jean De Dieu Somda (ex  ministre) et   Sali Somé comme rapporteur. «Le sentier le plus urgent est de reconstruire  le parti à la base», a dit le coordonnateur Mélégué Traoré. Selon lui, l’organisation du CDP réside dans son dynamisme social et politique.

Pour le président du CDP, le Haut conseil est un organe consultatif qui permet de conseiller le bureau exécutif national. M.Komboigo a affirmé que le Haut conseil peut s’auto saisir sur des questions d’ordre national ou concernant le parti. D’après lui, le Haut conseil peut faire un rapport  au président du collectif national qui en discute avec le Bureau exécutif national pour une prise de décisions idoines. En rapport avec la montée du terrorisme, Mélégué Traoré a  souligné  que l’erreur du Burkina Faso est de sous-estimer le phénomène. «Le Burkina ne peut pas éradiquer le terrorisme, mais le pays peut y faire face» a-t-il laissé entendre.

Le CDP a perdu le pouvoir en octobre 2014, au cours des journées insurrectionnelles qui ont mis fin aux 27 ans de gestion du président Blaise Compaoré. Le parti a plusieurs fois clamé son assurance de remporter la présidentielle de 2020.

Agence d’information du Burkina

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé