Aujourd'hui,
URGENT
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.
Paludisme : environ 9,8 millions de cas de  enregistrés au Burkina au cours de l'année 2016 (PNLP). 
Santé: le paludisme a tué, l'an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina (PNLP).
Ouaga : des commerçants manifestent devant le palais de justice pour demander la libération de l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé.
Enseignement : le Président du Faso offre 3025 livres d’une valeur de 56 millions de F CFA aux universités publiques du Burkina Faso.
France: le candidat des Républicains, François Fillon, appelle à voter pour Macron au second tour.
France: Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle  (Estimation).
Football:  le président de la FBF, Sita Sangaré,nommé membre de la commission de développement de la FIFA.
Immigration: partis en Libye à la recherche de l’eldorado, 154 burkinabè ont été rapatriés ce 20 avril au Burkina.
Médias: après 4 ans d’interruption, la radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le 20 avril 2017.

POLITIQUE

Les personnels du ministère de la Défense nationale et des anciens Combattants ont présenté leurs vœux de nouvel an à leur ministre de tutelle, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, chef suprême des Armées. C’était le 9 janvier 2017 à la faveur d’une cérémonie officielle organisée au sein du Ministère de la Défense nationale.


Le secrétaire général du ministère de la Défense nationale et des anciens Combattants, le Colonel-Major Alassane MONE, qui s’est exprimé au nom de tout le personnel, a saisi l’occasion pour jeter un regard rétrospectif sur la vie de l’institution durant les douze derniers mois.

Au nombre des acquis, il a noté des actions relatives à la réforme des Forces armées nationales (FAN), le renforcement des capacités opérationnelles, la participation du département à la lutte contre l’insécurité. Il a aussi souligné la contribution des forces armées au développement socioéconomique et au renforcement de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance. Les activités des différentes composantes des FAN ont « contribué aux recettes du budget de l’Etat par le reversement au Trésor public à la date du 31 octobre 2016 de la somme de 3 706 935 243 FCFA » a précisé le Secrétaire général.

Dans les perspectives, il a indiqué que les FAN sont engagées à renforcer la lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et la criminalité. Elles s’impliqueront davantage à la surveillance des bandes frontalières et travailleront à être plus opérationnelles en matière de renseignement. Le Colonel-Major MONE a conclu son propos en invitant « le personnel du ministère à redoubler d’effort et à poursuivre les réformes entreprises dans l’objectif de conduire (aux côtés du Président du Faso) une gouvernance vertueuse afin de permettre à l’outil de défense d’assurer au mieux ses missions régaliennes ».

Prenant la parole, le Président du Faso a décrit le contexte national marqué en 2016 par des attentats terroristes qui ont fait de nombreuses victimes. Selon le chef de l’Etat, ces évènements tragiques « nous ont rappelé l'impérieuse nécessité de revisiter nos modes d’action pour nous adapter efficacement aux nouvelles menaces». Pour faire face à ces menaces, le chef suprême des Armées annonce le renforcement de synergies d’actions avec les pays voisins, notamment ceux du Nord que sont le Mali et le Niger pour une sécurité maximale le long de nos frontières et à l’intérieur du pays. Il a également lancé un appel à la collaboration de tous car de son avis, les « populations doivent aider nos forces de défense et de sécurité dans toutes leurs actions et constituer pour elles un soutien indéfectible de tous les instants ».

Le Président Roch Marc Christian KABORE a pris l’engagement « d’accroître les capacités opérationnelles de l’institution militaire, en accélérant la mise à sa disposition des moyens supplémentaires, de formation, de mobilité, de projection et d’équipements nécessaires à une plus grande réactivité et à une protection maximale des personnels déployés sur le terrain, des populations et de la Nation entière ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir