Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

La mairie de Ouagadougou a interdit la tenue le 31 décembre dernier, d'une activité dénommée la nuit de la sape. Pour le maire de la ville de Ouagadougou, sa commune ne saurait tolérée un tel événement dans un contexte où les autorités ont invité toute la population à la retenue.

 "En ce moment particulier où les plus hautes autorités nous invitent à la retenue en mémoire de nos braves gendarmes tombés à Toénie sous les balles assassines des terroristes, nous ne saurons tolérer une occupation anarchique de ce lieu hautement symbolique pour y mener des activités qui n'honorent ni nos héros ni ce lieu de recueillement", c'est ce qu'a déclaré le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé.

Au cours d'une conférence de presse, l'autorité municipale a exprimé son indignation en cet après midi du 31 décembre 2018, face à l'attitude d'un groupe de jeunes qui ont investi sans autorisation le monument aux héros nationaux dans le but d'organiser une soirée festive dont les prix d'accès varient entre cent mille (100 000) et un million (1 000 000) de FCFA. Le comble est que cette activité dénommée " la nuit de la sape " est réservée aux jeunes "branchés" de 15 et 25 ans.

"Au delà de cette atteinte à la mémoire de nos héros que nous ne saurons tolérer, cette occupation anarchique des lieux pour une activité non autorisée, est une manifestation criarde d'incivisme", a estimé Monsieur Béouindé. Le matériel de sonorisation a été saisi par les éléments de la police municipale qui veillent au grain pour que "le monument aux héros nationaux ne soit pas souillé", avec la tenue d'une telle activité. 2019 est considérée par l'autorité municipale, comme une année de tolérance zéro en matière d'incivisme.

 

Département de la communication et des relations publiques de la la commune de Ouagadougou

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé