Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

POLITIQUE

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a animé une conférence de presse ce vendredi 28 décembre 2018. Au vu des prévisions agricoles de 2019, le ministre de l’Agriculture Jacob Ouédraogo indique que «les Burkinabè mangeront à leur faim en 2019».

Cette rencontre avec les hommes des médias avait pour objet : le bilan prévisionnel de la campagne agricole et des mesures d’accompagnement ; le bilan de la mise en œuvre du Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) et des conclusions de l’Assemblée générale du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle (AG/CNSA) ; de l’institutionnalisation de la Journée mondiale des légumineuses et de la coopération avec les institutions internationales.

De l’exposée du ministre Jacob Ouédraogo, il ressort que la campagne agricole 2018-2019 enregistre une production céréalière prévisionnelle de 4.953.257 tonnes représentant une hausse de 21,91% par rapport à la saison écoulée. Au regard des statistiques, les Burkinabè pourront-ils manger à leur faim en 2019 ? A cette question, le ministre de l’agriculture répond : «Je pense bien que nous allons manger à notre faim parce que nous avons un excédent brut de 4.000 tonnes.» Toutefois, le ministre Jacob Ouédraogo indique qu’il faut relativiser les choses. Selon lui, quelque soit la situation d’une campagne agricole, il y a des personnes vulnérables. Mais le ministre rassure que le gouvernement prendra des dispositions afin que tous les Burkinabè mangent à leur faim.

Quant au PRSPV de 2018, il a été financé à hauteur de 61.630.297.248 FCFA, soit un taux de financement de 77,98% pour un taux d’exécution physique de 83,71% au profit de 2.878.600 personnes. La mise en œuvre de la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle conformément aux conclusions de l’AG du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle permettra selon le ministre, de consolider les acquis engrangés dans ce domaine.

Jacob Ouédraogo a également annoncé que le Burkina a obtenu de l’Organisation des Nations Unies, l’institutionnalisation d’une journée mondiale des légumineuses le 10 février de chaque année. A cet effet, le Burkina compte accueillir avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de la Confédération mondiale des légumineuses (GPC) et de tous les pays amis, la commémoration de la première édition de la journée mondiale des légumineuses le 10 février 2019.

Au titre des défis, Jacob Ouédraogo a indiqué que son département et le monde agricole entendent également réaliser au cours de la campagne agricole 2019-2020, une production céréalière de 5.800.000 tonnes et 1.700.462 tonnes de cultures de rente.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé