Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a animé une conférence de presse ce vendredi 28 décembre 2018. Au vu des prévisions agricoles de 2019, le ministre de l’Agriculture Jacob Ouédraogo indique que «les Burkinabè mangeront à leur faim en 2019».

Cette rencontre avec les hommes des médias avait pour objet : le bilan prévisionnel de la campagne agricole et des mesures d’accompagnement ; le bilan de la mise en œuvre du Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition (PRSPV) et des conclusions de l’Assemblée générale du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle (AG/CNSA) ; de l’institutionnalisation de la Journée mondiale des légumineuses et de la coopération avec les institutions internationales.

De l’exposée du ministre Jacob Ouédraogo, il ressort que la campagne agricole 2018-2019 enregistre une production céréalière prévisionnelle de 4.953.257 tonnes représentant une hausse de 21,91% par rapport à la saison écoulée. Au regard des statistiques, les Burkinabè pourront-ils manger à leur faim en 2019 ? A cette question, le ministre de l’agriculture répond : «Je pense bien que nous allons manger à notre faim parce que nous avons un excédent brut de 4.000 tonnes.» Toutefois, le ministre Jacob Ouédraogo indique qu’il faut relativiser les choses. Selon lui, quelque soit la situation d’une campagne agricole, il y a des personnes vulnérables. Mais le ministre rassure que le gouvernement prendra des dispositions afin que tous les Burkinabè mangent à leur faim.

Quant au PRSPV de 2018, il a été financé à hauteur de 61.630.297.248 FCFA, soit un taux de financement de 77,98% pour un taux d’exécution physique de 83,71% au profit de 2.878.600 personnes. La mise en œuvre de la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle conformément aux conclusions de l’AG du Conseil national de sécurité alimentaire et nutritionnelle permettra selon le ministre, de consolider les acquis engrangés dans ce domaine.

Jacob Ouédraogo a également annoncé que le Burkina a obtenu de l’Organisation des Nations Unies, l’institutionnalisation d’une journée mondiale des légumineuses le 10 février de chaque année. A cet effet, le Burkina compte accueillir avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de la Confédération mondiale des légumineuses (GPC) et de tous les pays amis, la commémoration de la première édition de la journée mondiale des légumineuses le 10 février 2019.

Au titre des défis, Jacob Ouédraogo a indiqué que son département et le monde agricole entendent également réaliser au cours de la campagne agricole 2019-2020, une production céréalière de 5.800.000 tonnes et 1.700.462 tonnes de cultures de rente.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir