Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

La 3e session du cadre de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est achevée ce soir avec des échanges directs entre les participants et le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, autour de préoccupations liées à la vie des OSC et à celle de la Nation entière.

Cette session de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est tenue sous le thème : « Partenariat Etat/OSC : Quels défis pour une lutte efficace contre l’insécurité et le terrorisme ». 

Pour le président Roch Marc Christian Kaboré, la lutte contre le terrorisme se poursuit avec bientôt, la reprise des opérations par le G5 Sahel, dont la présidence sera assurée par le Burkina Faso en février 2019. Le chef de l’Etat a aussi insisté sur la collaboration entre les populations et les forces de défense et de sécurité. : « Il est important qu’il y ait l’implication des populations, l’implication de l’ensemble des autorités dans la recherche de la paix » a-t-il déclaré. Les organisations de la société civile ont, pour leur part, félicité le président Kaboré pour les actions menées en faveur de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, et réaffirmé leur soutien et leur engagement à travailler aux côtés du gouvernement pour venir à bout du terrorisme.

Les préoccupations des OSC ont été soumises au président du Faso par la voix du président du Conseil national des OSC, d’un représentant des femmes, des jeunes et des personnes vivant avec un handicap. 

Les questions soulevées sont notamment relatives à la politisation de la société civile, à la tenue d’élections apaisées en 2020, au chômage des jeunes, à l’état d’avancement du dossier d’apurement du passif foncier, ainsi qu’à la réconciliation nationale. 

En réponse, le chef de l’Etat a expliqué que l’exécutif mettra tout en œuvre pour une résolution diligente des problèmes soulevés. Sur la question spécifique de la réconciliation nationale, le président du Faso a affirmé avec force, qu’elle ne saurait se faire sans la vérité et la justice.

A l’occasion de ces échanges, les OSC ont aussi remercié le président Roch Marc Christian Kaboré pour sa disponibilité et pour la mise en œuvre des recommandations issues des conclusions de la dernière session du cadre de concertation tenue, en 2017.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir