Aujourd'hui,
URGENT
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde
Soudan: retour au calme à Khartoum malgré la suspension des pourparlers
Burkina: 88 conventions à hauteur de 1 176 milliards de F CFA signées en 2018 (Discours sur la situation de la nation)
Burkina: le Premier ministre Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai son discours sur la situation de la nation, pour lui le bilan est plutôt satis
Niger: 17 militaires tués et 11 autres  portés disparus au cours d'une embuscade à Baley Beri, près de la frontière avec le Mali
Burkina: au moins 8 personnes ont perdu la vie le samedi 11 mai sur l’axe Bittou-Cinkansé-frontière du Togo
USA: la messagerie WhatsApp infectée par un logiciel espion israélien
Russie: Vladimir Poutine souhaite «rétablir des relations complètes» avec Washington

POLITIQUE

La 3e session du cadre de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est achevée ce soir avec des échanges directs entre les participants et le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, autour de préoccupations liées à la vie des OSC et à celle de la Nation entière.

Cette session de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est tenue sous le thème : « Partenariat Etat/OSC : Quels défis pour une lutte efficace contre l’insécurité et le terrorisme ». 

Pour le président Roch Marc Christian Kaboré, la lutte contre le terrorisme se poursuit avec bientôt, la reprise des opérations par le G5 Sahel, dont la présidence sera assurée par le Burkina Faso en février 2019. Le chef de l’Etat a aussi insisté sur la collaboration entre les populations et les forces de défense et de sécurité. : « Il est important qu’il y ait l’implication des populations, l’implication de l’ensemble des autorités dans la recherche de la paix » a-t-il déclaré. Les organisations de la société civile ont, pour leur part, félicité le président Kaboré pour les actions menées en faveur de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, et réaffirmé leur soutien et leur engagement à travailler aux côtés du gouvernement pour venir à bout du terrorisme.

Les préoccupations des OSC ont été soumises au président du Faso par la voix du président du Conseil national des OSC, d’un représentant des femmes, des jeunes et des personnes vivant avec un handicap. 

Les questions soulevées sont notamment relatives à la politisation de la société civile, à la tenue d’élections apaisées en 2020, au chômage des jeunes, à l’état d’avancement du dossier d’apurement du passif foncier, ainsi qu’à la réconciliation nationale. 

En réponse, le chef de l’Etat a expliqué que l’exécutif mettra tout en œuvre pour une résolution diligente des problèmes soulevés. Sur la question spécifique de la réconciliation nationale, le président du Faso a affirmé avec force, qu’elle ne saurait se faire sans la vérité et la justice.

A l’occasion de ces échanges, les OSC ont aussi remercié le président Roch Marc Christian Kaboré pour sa disponibilité et pour la mise en œuvre des recommandations issues des conclusions de la dernière session du cadre de concertation tenue, en 2017.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé