Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Après la première session d’août 2018, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem)  de la Communication et des Relations avec le parlement  s’est tenu ce jeudi 27 décembre 2018 à Ouagadougou sous le thème : «Évaluation de la mise en œuvre des actions du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement : défis et perspectives».

Ce Casem est une évaluation du rapport de performance et de gestion du département et un bilan des difficultés rencontrées par les structures centrales déconcentrées et rattachées. Les réflexions au cours de cette rencontre se sont  axées  autour de l’évaluation des actions du ministère de la Communication  au titre de l’année 2018 et surtout sur le thème retenu. Cette session donne donc  l’opportunité au dit ministère  de faire une revue globale de sa politique en termes d’acquis et d’insuffisances en vue de mieux planifier l’année 2019.

«Nous sommes dans un enjeu de transparence donc ensemble nous allons évaluer les performances et les découvrir ensemble. Il est vrai que certaines actions ont été menées parfois avec des résultats qui peuvent être parfaits mais je crois que  le plus important, c’est que nous avons cette année une dynamique d’ensemble qui est relativement positive. J’ai foi que par rapport à l’année dernière, cette année a été nettement meilleure en terme d’atteinte des objectifs», a fait savoir le ministre Remis Fulgance Dandjinou.

Selon le ministre, même si les questions de revues budgétaires peuvent avoir pénalisé, dans l’ensemble tout ce qui était du ressort du ministère a  quasiment été  exécuté  à la date d’aujourd’hui. «Il reste quelques petites difficultés avec la mise en œuvre des directions régionales. Nous avions aussi de grands objectifs comme  essentiellement la mise en œuvre de la Télévision numérique terrestre et cela a été  actée», a indiqué M. Dandjinou.

Comme défis majeurs pour l’année 2019, le ministre a fait mention  de l’amélioration des relations avec le parlement. «C’est un aspect dont nous ne  parlons  pas souvent mais c’est un aspect important de la mission du département sur lequel nous allons travailler afin d’accentuer ces éléments».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé