Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

POLITIQUE

Le Président du Faso a reçu les rapports des années 2015, 2016 et 2017 du Médiateur Faso, Séré/Sérémé ce lundi 24 décembre en milieu de matinée. 

Selon Madame Saran Séré/Sérémé, nommée en octobre 2017, face à la presse, son institution a instruit 579 dossiers provenant de plus de 5 000 personnes. 104 dossiers ont fait l’objet de recommandations dont 76 ont connu un dénouement heureux contre 28 qui n’ont pas abouti. D’autres sont à l’étude ou en instance de décision auprès de partenaires tant du secteur public que du privé. 

Les différents dossiers portent essentiellement sur des problèmes de salaire, de carrière, d’indemnités, de justice ou de conflits entre populations, comme dans la Boucle du Mouhoun.

Le Médiateur du Faso s’est autosaisi de certains dossiers, comme dans la crise qui opposait les syndicats des pharmaciens du Burkina à leur ministère de tutelle. Le Médiateur du Faso a également pris part à des rencontres sous-régionales et internationales, et procédé à une réorganisation de l’institution.

Madame Saran Séré/Sérémé a rapporté que des activités de proximité ont aussi été menées en 2017, afin de rapprocher l’institution des populations, pour une meilleure appropriation et recours par celles-ci. 

Pour elle, les Burkinabè doivent œuvrer à renforcer les pouvoirs des institutions de la République pour une consolidation de l’Etat de droit.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé