Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

POLITIQUE

Le Président du Faso a reçu les rapports des années 2015, 2016 et 2017 du Médiateur Faso, Séré/Sérémé ce lundi 24 décembre en milieu de matinée. 

Selon Madame Saran Séré/Sérémé, nommée en octobre 2017, face à la presse, son institution a instruit 579 dossiers provenant de plus de 5 000 personnes. 104 dossiers ont fait l’objet de recommandations dont 76 ont connu un dénouement heureux contre 28 qui n’ont pas abouti. D’autres sont à l’étude ou en instance de décision auprès de partenaires tant du secteur public que du privé. 

Les différents dossiers portent essentiellement sur des problèmes de salaire, de carrière, d’indemnités, de justice ou de conflits entre populations, comme dans la Boucle du Mouhoun.

Le Médiateur du Faso s’est autosaisi de certains dossiers, comme dans la crise qui opposait les syndicats des pharmaciens du Burkina à leur ministère de tutelle. Le Médiateur du Faso a également pris part à des rencontres sous-régionales et internationales, et procédé à une réorganisation de l’institution.

Madame Saran Séré/Sérémé a rapporté que des activités de proximité ont aussi été menées en 2017, afin de rapprocher l’institution des populations, pour une meilleure appropriation et recours par celles-ci. 

Pour elle, les Burkinabè doivent œuvrer à renforcer les pouvoirs des institutions de la République pour une consolidation de l’Etat de droit.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

*Le titre est de la Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir