Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

Image d'illustration

POLITIQUE

Selon ce communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le groupe parlementaire UPC-RD dissident du groupe UPC à l’Assemblée nationale a changé de dénomination. A en croire le porte-parole, Il s’appelle désormais « Groupe parlementaire RD », une victoire d’étape pour le principal parti d’opposition.

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a été informée en date du 13 décembre 2018, que le groupe parlementaire précédemment dénommé « Groupe parlementaire UPC-RD», a pris désormais la nouvelle dénomination de «Groupe parlementaire RD» au sein de l’Assemblée nationale. 

En rappel, le groupe parlementaire dénommé « Groupe parlementaire UPC- RD » était né suite à la trahison d’un certain nombre de députés élus sous la bannière et grâce  au soutien de l’UPC en 2015.

Sommés par la justice de cesser d’utiliser le sigle et les emblèmes du parti, ils ont dans un premier temps fait appel, pour finalement se résigner à s’exécuter, avant même que l’appel ne soit examiné par la justice.

L’UPC vient ainsi de gagner une bataille, car, par son action en justice,  elle a contraint les traitres  à changer de sigle et à cesser ainsi l’usurpation de l’appellation « UPC ».

Cependant, malgré ces aménagements de forme, ce qui nous a opposé hier demeure aujourd’hui. De ce fait, nous invitons nos militants et sympathisants à rester mobilisés pour lutter contre l’escroquerie politique qui caractérise la démarche des membres de ce groupe. 

En effet, il nous revient de manière récurrente, que depuis leur séparation, les députés membres de ce groupe continuent de se réclamer de l’UPC, et ne ratent  pas une occasion pour expliquer aux militants et autres responsables des structures, qu’ils se considèrent et demandent à être considérés comme des militants à part entière de l’UPC, et à être associés aux activités du parti.

Les choses sont désormais claires. On optant de ne plus se réclamer de  l’UPC dans leur dénomination, ces députés confirment que, contrairement à leurs dénégations, ils ne se sont plus des  militants de notre parti. Les militants de l’UPC à tous les niveaux doivent donc  tirer toutes les conséquences qu’implique cette démission de fait.

L’UPC est sortie grandie de cette épreuve, grâce à l’esprit de lion qui a animé l’ensemble des militants.  Elle s’engage  à poursuivre résolument sa lutte pour le vrai changement et pour le renforcement de la démocratie dans notre pays. 

 

Ouagadougou, le 14 décembre 2018

Pour le Bureau Politique National de l’UPC, 

Le Secrétaire Général National, 

Rabi YAMEOGO

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé