Aujourd'hui,
URGENT
Nécrologie: Moustapha Laabli Thiombiano, le P-DG des chaînes de radios Horizon FM et TVZ, est décédé le lundi 6 avril 2020. 
Nécro: le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans) s’est éteint mardi, de suite de Coronavirus.
Coronavirus: le Niger a enregistré jeudi 19 mars 2020 son premier cas d'infection (ministère de la Santé du Niger). 
Coronavirus: le parlement burkinabè suspend les plénières à l'hémicycle jusqu'au 1er avril 2020.         
Covid-19: une quinzaine de députés français sont contaminés à ce stade. Ce chiffres est peut-être sous-estimé. 
Coronavirus: le Bénin enregistre son premier cas: un Burkinabè arrivé au Bénin le 12 mars 2020.
Covid-19: les syndicats suspendent la marche meeting du 17 mars, mais maintiennent la grève générale du 16 au 20 mars. 
Coronavirus: 15 cas avérés détectés au Burkina Faso à la date du 15 mars 2020 (ministère de la Santé). 
Covid-19: le gouvernement ferme les écoles du Burkina du 16 au 31 mars 2019. 
Mali: la Canadienne Edith Blais et l’Italien Luca Tacchetto enlevés au Burkina Faso en 2018 retrouvés vivants près de Kidal (Minusma). 

POLITIQUE

L’Alternative patriotique panafricain/burkindi (APP) a tenu sa première rentrée politique les 24 et 25 novembre 2018. Une conférence de presse a marqué le début de cette rentrée le samedi 24 novembre 2018 à Ouagadougou. Le parti ainsi que les raisons de sa création ont été présentés à cette occasion.


«Un parti de gauche qui se nourrit à la fois de la sève du patriotisme, des valeurs ancestrales de nos traditions, des valeurs de la gauche classique proche des peuples, du panafricanisme, des leçons héroïques de notre peuple et des peuples d’Afrique, pour redonner l’espoir à notre patrie et aux peuples d’Afrique en lutte pour la liberté et le progrès», ainsi a été présenté le parti par son président , Adama Coulibaly.

Avec pour devise «par le peuple, pour le peuple», L’APP/ Burkindi est l’un des partis crée à la suite de l’insurrection populaire d’octobre 2014. Selon les conférenciers, la nécessité de sa création s’est imposée à eux comme un devoir patriotique à la suite d’un long processus de réflexion et de concertation d’un groupe de patriotes et panafricanistes.

A entendre le président du parti, l’APP/burkindi est une nouvelle gauche, une nouvelle force de propositions et d’actions au service du peuple burkinabè parce que, selon lui, la classe politique est plus préoccupée par les élections futures. «Notre rentrée politique intervient dans un contexte national particulièrement difficile. La classe politique semble beaucoup plus préoccupée par les élections de 2020 que par les questions cardinales pressantes de la nation» a-t-il déclaré.

Faisant cas de la dernière mesure gouvernementale sur l’augmentation du prix des hydrocarbures, Adama Coulibaly a affirmé  que «le pouvoir fait payer la note de l’échec de sa gestion par les travailleurs». «Comme si nos populations n’étaient pas suffisamment éprouvées, on apprend que le gouvernement Tiéba s’apprête à imposer de manière brutale, non concerté un nouveau prélèvement fiscal à la source, destiné aux collectivités, chez les travailleurs salariés» a souligné M. Coulibaly.

De cet fait, l’APP/Burkindi appelle les acteurs de la classe politique, de la société civile à se défaire des «calculs politiques et politiciens et à créer les conditions d’un sursaut national». Faire en sorte que le Burkina Faso reflète vraiment son nom «intègre» serait la vision du parti en question.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Lors d'un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina le 8 mars 2020 à Ouagadougou, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes. Selon vous, c'est une décision:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé