Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) annonce la tenue de sa  rentrée politique 2018-2019 le dimanche 18 novembre 2018 à la maison du peuple de Ouagadougou. Placée sous le thème : «Face aux défis actuels et futurs, bâtissons un CDP uni, solidaire et conquérant», le parti entend révéler tout le danger auquel la gouvernance politique «scabreuse» du MPP (parti au pouvoir) expose toute la nation burkinabè.


«Face aux défis actuels et futurs, bâtissons un CDP uni, solidaire et conquérant», tel est le thème de cette rentrée politique 2018/2019 du parti de l’épi. Selon Boubacar Sanou, président du comité d’organisation, «il s’agira à travers ce thème de révéler tout le danger auquel la gouvernance politique scabreuse du MPP expose toute la nation et de susciter une prise de conscience collective non seulement de tous les militants du CDP mais aussi et surtout de tout le peuple burkinabè.» Il indique que cette  rentrée politique permettra au parti de se renforcer dans ses racines, de se remobiliser profondément pour s’attaquer victorieusement aux défis du moment et du futur.

Cette rentrée politique se veut  un espace de «remobilisation générale des militants pour un CDP toujours plus fort, toujours plus conquérant, toujours plus proche des aspirations des populations», a indiqué M. Sanou. A l’en croire, la rentrée sera l’occasion  d’installer  officiellement  les membres du Bureau politique national (BPN), du Haut conseil et des Commissions permanentes élus au   dernier congrès ordinaire tenu les 4 et 5 mai derniers,  lequel congrès a établi une nouvelle direction porteuse de vision nouvelle.

Interpelé sur la hausse des prix des hydrocarbures, M. Sanou a dénoncé cette «augmentation très brutale et exponentielle du prix du carburant». «Nous qui sommes de fins observateurs pensons que certains arguments du gouvernement ne tiennent. Nous ne nions pas la hausse du prix du baril de pétrole,  mais nous pensons que dans un souci de clarté, le gouvernement aurait dû nous révéler des  détails nécessaires pour nous permettre d’apprécier les arguments avancés… Nous pensons que ce sont des arguments fallacieux que ce gouvernement avance une fois de plus pour justifier sa politique anti sociale envers le peuple burkinabè», a-t-il indiqué.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé