Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a participé ce dimanche à la cérémonie commémorative de l’Armistice aux côtés de nombreux autres chefs d’Etat et de gouvernement à l’Arc de Triomphe. 

Ils étaient plus de 72 chefs d’Etat et de gouvernement à rendre hommage aux soldats tombés lors de la première guerre mondiale (1914-1918).  Au cours de la cérémonie de l'Arc de Triomphe, le président français a rappelé les affres de cette guerre. Quatre longues et terribles années de guerre « funeste », qui a fait 10 millions de morts, 6 millions d’orphelins, 3 millions de veuves, 6 millions de blessés, un milliards d’obus tirés sur le sol français, a fait savoir Emmanuel Macron. 

Emmanuel Macron a évoqué la participation d’autres continents à la bataille, dont des soldats africains qui ont contribué à reconquérir la liberté. En effet, plus de 200 milles soldats venus d’Afrique de l’Ouest ont combattu pour la France pendant cette période et 30 000 d’entre eux ont perdu la vie. Des étrangers venus du monde entier parce que la France représentait pour eux "tout ce qu’il y avait de beau dans ce monde". 

Pour le président Macron, la commémoration du centenaire doit être un moment de souvenir des actes glorieux des devanciers qui se sont sacrifiés pour la liberté. « Souvenons nous, n’oublions pas, car le souvenir de ces sacrifices nous exhorte à être dignes de ceux qui sont morts pour que nous puissions vivre libres » a déclaré Emmanuel Macron.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir