Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

Photo: Sidwaya

POLITIQUE

L’ambassade du Japon au Burkina a célébré le vendredi 9 novembre 2018 le 85e anniversaire de l’empereur Akihito. A cet effet, plusieurs personnalités de toutes les sphères ont effectué le déplacement de la résidence de l’ambassadeur Tamotsu Ikezaki sise à Ouaga 2 000 pour communier avec le peuple nippon. Occasion pour le diplomate de rappeler l’excellence de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Exécutions des hymnes nationaux, allocution de l’ambassadeur, danse et rites nippon ont ponctué la célébration à Ouagadougou de cette fête nationale. Une fête qui selon l’ambassadeur revêt cette année un caractère symbolique dans le sens que l’empereur Akihito passera le témoin à son fils héritier, le prince Naruhito, et ce à partir 1er mai 2009. «Il sera le 126e empereur dans l’histoire impériale du Japon. Au Japon, la succession se fait de père en fils et sa majesté va transmettre sa couronne durant l’année 2019 à son héritier Naruhito. C’est un cas exceptionnel de voir un empereur prendre sa retraite et céder le trône de son vivant » a expliqué le diplomate. 

Tout en louant l’excellence de la coopération entre le Japon et le Burkina Faso, il a annoncé que le président du Faso se rendra bientôt au Japon pour une visite officielle durant laquelle, il s’entretiendra avec l’empereur  avant qu’il ne cède son trône. Une visite qui démontre que la coopération  bilatérale est au beau fixe.  Tamotsu Ikezaki a indiqué que c’est fort de cela que son pays accompagne le pays des Hommes intègres dans ses différents chantiers de développement et surtout le Plan national de développement économique et social (PNDES) dans les domaines de l’agriculture, de l’intégration sous régionale , de la sécurité et de l’éducation.

A titre illustratif, dans le secteur éducatif, le Japon, à ce jour, a réalisé 1410 salles de classe du primaire, 73 collèges au secondaire, 1152 forages et un château d’eau. A ces relations, le diplomate a fait savoir que son pays est intervenu dans des projets d’infrastructures routières tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Il s’agit, entre autres, des réhabilitations très prochaines de la rocade Sud-est de l’avenue Tensoaba sous forme d’aide et du tronçon Gounghin-Fada sous forme de prêt qui est une première pour le Japon.

Par ailleurs, Tamotsu Ikezaki a exprimé sa solidarité et celle de son pays au Burkina Faso qui est la cible d’attaques terroristes répétées :« Ces différentes épreuves me persuadent davantage sur le fait que c’est en cultivant l’esprit d’une solidarité internationale que nous pourrons combattre les ennemis de la paix et de la stabilité et de l’Etat de droit dans le monde ».

Pour Simon Compaoré, ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso, qui a conduit la délégation gouvernementale à cette célébration, le Japon est un partenaire privilégié du Burkina. « Nous avons dans le domaine de l’agriculture, de l’éducation et de la sécurité un appui important du Japon. Et c’est tout à fait normal que lorsqu’il célèbre leur fête nationale, nous venions communier avec eux et leur dire merci pour la qualité des relations d’amitié et de coopération qu’il entretienne avec le Burkina Faso ».

En rappel, la Haute-Volta (ancien nom du Burkina Faso) a été le premier pays de l’Afrique de l’Ouest à installer son ambassade à Tokyo. C’était en 1962. Quant à l’ambassade du Japon au Burkina, elle s’est installée en 2009. 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé