Aujourd'hui,
URGENT
Burkina Faso : Morgan Henry, un sergent-chef de Barkhane retrouvé mort dans son campement le 16 février. Cause inconnue, enquête ouverte. 
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale

POLITIQUE

Le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré renforcent la coopération et le partenariat entre l'Union européenne et le Burkina Faso lors d'une rencontre à Bruxelles.

Les Présidents Juncker et Kaboré ont discuté de la coopération entre l'Union européenne et le Burkina Faso, dans les domaines économique, sécuritaire et culturel. Les deux Présidents ont également abordé le sujet de la présidence du G5 Sahel que le Burkina Faso occupera l'année prochaine ainsi que les défis auxquels le pays fait face, notamment en matière de sécurité.

Le Président Juncker a dit: "Le partenariat entre l'Union européenne et le Burkina Faso est très fort, et notre réunion a été une excellente occasion pour le souligner. Nous avons discuté de notre engagement commun vis-à-vis de la démocratie, de la sécurité, du développement et de la gouvernance. Notre coopération aboutit déjà à de fructueux résultats qui bénéficient aux citoyens du Burkina Faso, et nous nous engageons à la renforcer davantage, notamment à travers notre nouvelle Alliance avec l'Afrique pour créer des investissements et des emplois, et notre Plan d'Investissement Extérieur".

Le Président Kaboré a été ensuite reçu par la Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'Union européenne, Federica Mogherini ainsi que par le Commissaire en charge de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, avec lequel il a signé deux nouveaux accords visant à soutenir la culture et l'égalité des genres au Burkina Faso. Ces nouveaux engagements financiers font partie de la coopération globale de l'UE avec le Burkina Faso, qui représente une valeur totale d'environ 980 millions d'euros entre 2014 et 2020.

Le Commissaire Mimica a déclaré: "Avec ces deux nouveaux programmes d'un montant de 15 millions d'euros, l'Union européenne s'engage concrètement en faveur de la création d'emplois, de l'investissement, de la créativité et de la jeunesse. La culture est un secteur stimulant et prometteur pour la jeunesse du Burkina Faso dans lequel l'UE continue d'investir, tout comme l'égalité des genres, préalable indispensable à un développement économique durable et inclusif."

Le premier accord d'un montant de dix millions d'euros, permettra de soutenir les industries créatives et la gouvernance dans le domaine de la culture au Burkina Faso. Le nouveau programme couvre la période 2018-2022 et met l'accent sur la création d'emplois dans les filières culturelles prioritaires que sont l'image (cinéma et vidéo), les arts de la scène (musique, théâtre, conte, danse), l'artisanat d'art et les arts appliqués.

Le deuxième accord, d'un montant de cinq millions d'euros, viendra renforcer les efforts du pays en matière d'égalité des genres. Cet appui permettra de soutenir l'action du Gouvernement dans les trois domaines suivants: l'établissement d'un budget de l'Etat burkinabé; la lutte contre les violences sexistes; et la participation des femmes au processus de décision politique.

Contexte

Ces nouveaux engagements financiers font partie de la coopération globale de l'UE avec le Burkina Faso, d'une valeur totale d'environ 980 millions d'euros. Ce montant inclut les financements du Fonds Européen de Développement (628 millions d'euros), du Fonds Fiduciaire d'urgence pour l'Afrique (190 millions d'euros), de l'Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (8 millions d'euros), des fonds régionaux du Programme Indicatif Régional (93 millions d'euros) et des actions thématiques dont le soutien à la société civile (21 millions d'euros) et l'aide humanitaire (40 millions d'euros).

L'Union européenne soutient activement le Burkina Faso en matière de sécurité dans la région du Sahel à travers plusieurs programmes incluant notamment un appui budgétaire via le Fonds Fiduciaire d'urgence pour l'Afrique de 50 millions d'euros au Programme d'Urgence Sahel du Gouvernement qui cible la sécurité et le développement dans le Nord du Burkina Faso; d'autres projets du Fonds Fiduciaire pour environ 50 millions d'euros et des projets régionaux; un appui à la réforme du secteur de la sécurité (8 millions d'euros via le IcSP); et un nouveau programme en soutien à la sécurité et à la justice (12 millions d'euros à partir de 2019).

Au niveau régional, le Burkina Faso joue un rôle clé dans la Force Conjointe du G5 Sahel (financée par l'UE à hauteur de 100 millions d'euros), notamment en vue de sa présidence du G5 à partir de janvier 2019.

Par ailleurs, dans l'esprit de la nouvelle "Alliance Afrique - Europe pour des investissements et des emplois durables" et du Plan d'Investissement Extérieur, l'UE finance plusieurs projets d'investissement et d'infrastructures au Burkina Faso.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé