Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

photo: lefaso.net

POLITIQUE

L’Alliance des partis de la Majorité présidentielle (APMP) était face à la presse ce lundi 29 octobre 2018 à Ouagadougou. La majorité présidentielle a appelé à la préservation des acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 dont le quatrième anniversaire sera commémoré ce 31 octobre 2018.

Selon Simon Compaoré, porte parole de l’alliance, l’insurrection populaire constitue la boussole de la vraie démocratie au Burkina Faso et par conséquent, il faut veiller  à préserver ses acquis.

« Nous devons être constamment mobilisés, unis, soudés dans la préservation des acquis démocratiques que les martyrs ont contribué à asseoir et en même temps gravés leur mémoire dans la postérité afin que leur sacrifice ne soit pas vain » a dit Simon Compaoré, par ailleurs président par intérim du parti au pouvoir, le MPP. Et ces acquis se résument en trois valeurs : la liberté, la démocratie et la justice.

Au nom de ses trois valeurs, Simon Compaoré dira qu’aucun acteur ne pourra les détourner de l’essentiel. Et pour lui, l’urgence demeure les questions sécuritaires, de développement et de l’implémentation du programme présidentiel et du PNDES.

Par ailleurs, l’APMP a salué la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire et  du coup d’Etat manqué de septembre 2015. La majorité présidentielle a également rendu un vibrant hommage aux différents blessés tout en saluant le gouvernement pour les efforts consentis dans le soulagement des blessés.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé