Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

photo: lefaso.net

POLITIQUE

L’Alliance des partis de la Majorité présidentielle (APMP) était face à la presse ce lundi 29 octobre 2018 à Ouagadougou. La majorité présidentielle a appelé à la préservation des acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 dont le quatrième anniversaire sera commémoré ce 31 octobre 2018.

Selon Simon Compaoré, porte parole de l’alliance, l’insurrection populaire constitue la boussole de la vraie démocratie au Burkina Faso et par conséquent, il faut veiller  à préserver ses acquis.

« Nous devons être constamment mobilisés, unis, soudés dans la préservation des acquis démocratiques que les martyrs ont contribué à asseoir et en même temps gravés leur mémoire dans la postérité afin que leur sacrifice ne soit pas vain » a dit Simon Compaoré, par ailleurs président par intérim du parti au pouvoir, le MPP. Et ces acquis se résument en trois valeurs : la liberté, la démocratie et la justice.

Au nom de ses trois valeurs, Simon Compaoré dira qu’aucun acteur ne pourra les détourner de l’essentiel. Et pour lui, l’urgence demeure les questions sécuritaires, de développement et de l’implémentation du programme présidentiel et du PNDES.

Par ailleurs, l’APMP a salué la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire et  du coup d’Etat manqué de septembre 2015. La majorité présidentielle a également rendu un vibrant hommage aux différents blessés tout en saluant le gouvernement pour les efforts consentis dans le soulagement des blessés.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé