Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

Dans la matinée de ce 23 octobre 2018, le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a présidé un conseil de cabinet avec un seul point à l’ordre du jour : le dossier des militaires et des policiers radiés suite à la mutinerie de 2011. Le document de travail a porté sur un rapport du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN) qui contient des propositions pour issue heureuse de ce dossier.

A l’issue des échanges auxquels ont participé le président du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN), Léandre Bassolé et certains membres du gouvernement, le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU a informé les hommes de médias « qu’un important travail a été fait par le HCRUN qui a nécessité que le Premier ministre demande à un certain nombre de ministères, d’enrichir ce travail ». Selon lui, « des propositions intéressantes sont sur la table et le document a été examiné ».

Et le ministre d’ajouter : « Nous espérons que les semaines à venir, avec les indications des uns et des autres, nous aurons un document finalisé qui va être présenté au Conseil des ministres avec une solution qui soit à la fois garante de la justice, de l’équité et qui tienne compte de la volonté manifestée du HCRUN d’aller vers une réconciliation et l’unité nationale ».

Ainsi, sur instruction du Premier ministre, d’ici le 15 novembre prochain, le HCRUN devrait mettre à la disposition du Gouvernement, un document finalisé qui va être encore discuté avant d’arriver sur la table du Conseil des ministres pour son adoption.  Pour l’instant, rien n’a filtré du contenu des propositions faites par le HCRUN. Cependant, a reconnu le porte-parole du Gouvernement ces propositions tiennent compte de la justice, de l’équité, de l’intérêt général de notre pays et de l’esprit de réconciliation nationale.

De l’avis du président du HCRUN, ce dossier des militaires et policiers radiés est si sensible qu’il nécessite un traitement « avec le plus grand soin possible ». Pour Léandre Bassolé, « c’est n’est pas le nombre des militaires et policiers radiés en 2011 (plus de 5000) qui est important mais, c’est l’esprit de réconciliation qui soutient cette démarche du HCRUN ».

On pourrait donc espérer une issue heureuse dans le dénouement de ce dossier des militaires et policiers radiés suite à la mutinerie de 2011.

DCI/PM

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé