Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le président Roch Marc Christian Kaboré a pris part au 10e anniversaire de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC). Etaient présents le président ghanéen, Nana Dankwa Akufo-Addo, et le Premier ministre nigérien, représentant le président Mahamadou Issoufou. A cette occasion l’ITFC a décerné un prix au chef de l’Etat burkinabè pour son leadership et ses efforts pour assurer un milieu des affaires propice à l’investissement dans son pays.

 Dans son discours, le directeur général de l’ITFC, Hani Salem Sonbol, a indiqué que le Burkina Faso est le premier partenaire de son institution en Afrique Sub-Saharienne. Il a promis des relations plus solides avec le gouvernement burkinabè en vue de créer un portefeuille d’opérations exemplaire. Dans cette optique la société financière a signé avec les autorités burkinabè à travers le ministère en charge des Finances, un accord-cadre de 1,5 milliard de dollars pour financer l’exportation de produits agricoles, tels que le coton et l’importation d’intrants agricoles, de produits alimentaires, de produits d’énergie et pétroliers raffinés. Monsieur Sonbol a signé également avec des banques de la place un accord pour l’octroi de lignes de financement, pour soutenir les petites et moyennes entreprises (PME).

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly, a salué les efforts de l’ITFC, qui en dix ans d’intervention au Burkina Faso, a injecté plus d’un milliard de dollars US. Pour elle, les nouveaux accords de financement viennent porter le seuil d’investissement de l’ITFC au Burkina Faso à 1,297 milliard de dollars US, soit plus 710 milliards de FCFA. 

Les interventions de l’ITFC s’inscrivent dans l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui est la valorisation des secteurs porteurs de l’économie. L’ITFC est une institution financière membre du Groupe de la Banque islamique de développement (BID).

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé