Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

POLITIQUE

Une délégation de l’Assemblée nationale conduite par son président Alassane Bala Sakandé a remis ce matin, au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le rapport général de la commission ad’ hoc de l’Assemblée nationale sur la sécurité.

Ce rapport a été produit à l’issue de la deuxième session extraordinaire  de l’année 2018 de l’Assemblée nationale consacrée à la situation sécuritaire qui avait permis l’audition des différents ministres

Il comprend 14 recommandations visant à renforcer le dispositif sécuritaire du pays.  Parmi les recommandations issues de cette session extraordinaire dédiée à la situation sécuritaire, il y a, entre autres, l’accélération de la mise en œuvre de textes relatifs à la Défense nationale et à la réforme des armées, l’accélération de la relecture de la loi sur la politique nationale de la défense, l’adoption d’un plan d’urgence aux armées et la réintroduction de la formation militaire dans le service national de développement.

Le document a été remis ce jeudi 4 octobre 2018 au président du Faso par le président de l’Assemblée nationale qui dit avoir insisté auprès de Roch Marc Christian Kaboré pour que «les recommandations que nous avons eu à faire, soient suivies d’effets.» «Nous avons demandé qu’il y ait ce suivi rigoureux-là car c’est une question de vie, et dans ce cas, toutes les secondes comptent», a dit Alassane Bala Sakandé.

Un comité pour suivre la mise en œuvre de ces recommandations pourrait être mis en place selon le président du Parlement.

Il faut signaler que les députés avaient également décidé que chacun d’entre eux donnera individuellement la somme d’un million de F CFA pour soutenir les forces de sécurité et de défense, ce qui fera une contribution totale de 127 millions de FCFA.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé