Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: lancement d’un programme d’approvisionnement en eau pour plus d’un million de personnes (AIB)
Etats-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)

POLITIQUE

Une délégation de l’Assemblée nationale conduite par son président Alassane Bala Sakandé a remis ce matin, au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le rapport général de la commission ad’ hoc de l’Assemblée nationale sur la sécurité.

Ce rapport a été produit à l’issue de la deuxième session extraordinaire  de l’année 2018 de l’Assemblée nationale consacrée à la situation sécuritaire qui avait permis l’audition des différents ministres

Il comprend 14 recommandations visant à renforcer le dispositif sécuritaire du pays.  Parmi les recommandations issues de cette session extraordinaire dédiée à la situation sécuritaire, il y a, entre autres, l’accélération de la mise en œuvre de textes relatifs à la Défense nationale et à la réforme des armées, l’accélération de la relecture de la loi sur la politique nationale de la défense, l’adoption d’un plan d’urgence aux armées et la réintroduction de la formation militaire dans le service national de développement.

Le document a été remis ce jeudi 4 octobre 2018 au président du Faso par le président de l’Assemblée nationale qui dit avoir insisté auprès de Roch Marc Christian Kaboré pour que «les recommandations que nous avons eu à faire, soient suivies d’effets.» «Nous avons demandé qu’il y ait ce suivi rigoureux-là car c’est une question de vie, et dans ce cas, toutes les secondes comptent», a dit Alassane Bala Sakandé.

Un comité pour suivre la mise en œuvre de ces recommandations pourrait être mis en place selon le président du Parlement.

Il faut signaler que les députés avaient également décidé que chacun d’entre eux donnera individuellement la somme d’un million de F CFA pour soutenir les forces de sécurité et de défense, ce qui fera une contribution totale de 127 millions de FCFA.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé