Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

Roland Tondé se réclame président légal du parti

POLITIQUE

Le Parti républicain pour l'intégration et la solidarité (Paris) connait des remous en son sein. Roland Tondé dit être le président élu depuis 2009 alors que le weekend dernier, Roland Goungounga, fils du défunt fondateur du parti, procédait, en tant que président du parti, à l'installation de la structure régionale du parti dans le Centre. Ces deux personnes se réclament, chacune, président du parti.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi 30 août 2018 à Ouagadougou, Roland Tondé a confirmé être le seul et véritable président du PARIS. «Je suis le président du Paris jusqu’à preuve du contraire. J’ai été élu président en 2009 et reconduit en 2014 suite à un deuxième congrès. J’ai vu des gens sortir se présenter comme étant président du parti pourtant ils ne possèdent aucun document qui abroge celui que j’ai en ma possession» affirme M. Tondé qui reproche à Roland Goungounga d’avoir abandonné le parti de son père pour en fonder un autre.  

Du coup, il déclare Roland Goungounga persona non grata qui, selon M. Tondé, «n'a même pas une fiche d'adhésion au parti, encore moins être un membre statutaire». «Jusqu’à ce jour, il n’y a pas de document attestant que Roland Goungounga est le président du PARIS et il sait que le parti a été affilié au chef du file de l’opposition», souligne le conférencier du jour qui indique que le sieur Goungounga serait en train de vouloir affilier le Paris  au niveau de la majorité présidentielle.

En sa qualité de « président », il a décidé d’exclure Pogbi Franck Compaoré, T. Serge Sawadogo, Mahamadi Tiendrébéogo, Séverin Congo et Madi Ouédraogo pour «indiscipline avec poursuites judiciaires pour haute trahison du parti, abus de confiance, usurpation de titre, faux et usage de faux en écriture publique et privée et tentative de déstabilisation du parti».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir