Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Une délégation de l’association le Tocsin a quitté Ouagadougou dans la matinée du 25 août 2018 pour la Côte d’Ivoire. Rencontre avec les autorités ivoiriennes, entretien avec les Burkinabè de la Côte d’Ivoire, séances de travail avec les associations de la société civile ivoirienne, constitueront les faits marquants de ce voyage de 10 jours à Abengourou, Agnibilékro et Abidjan.


Depuis 2000, l’association le Tocsin a entrepris une caravane dans la sous-région en vue d’échanger et de sensibiliser les Burkinabè vivants à l’extérieur. Depuis le samedi 25 août 2018, une délégation de ladite association est en territoire ivoirienne pour le même objectif.

10 jours durant, une délégation forte de 14 personnes sillonnent quelques villes de la Côte d’Ivoire. Notamment les villes d’Abengourou, Agnibilékro et Abidjan. «Nous voulons partir vers nos parents de ces localités de la Côte d’Ivoire voisine pour recueillir leurs points de vue sur le nouveau code électoral qui leur confère désormais le droit de vote. C’est la première fois dans l’histoire du Burkina et pour nous qui avions fait de ce droit un combat permanent, il est plus qu’important de recueillir leurs avis et de les sensibiliser», a laissé entendre Arouna Savadogo au départ de la caravane.

Arouna Savadogo, président du Tocsin

Au-delà de ses compatriotes, le Tocsin compte aussi rencontrer la société civile et les autorités ivoiriennes afin de recenser les problèmes qu’elles rencontrent par rapport au Burkinabè vivants dans ce pays. «Nous travaillons avec cette société civile et nous allons évchanger avec elle surtout dans le cadre de la sensibilisation», a confié M. Savadogo. Il faut dire que dans le cadre de cette caravane, le Tocsin a déjà parcouru plusieurs pays de la sous-région dont le Sénéngal. Le choix des villes d’Abengourou et d’Agnibilékro est dû au fait que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a pu faire se rendre dans ces localités lors de sa récente tournée. Ce voyage selon Arouna Savadogo, vise à semer et cultiver les germes de l’intégration africaine au sein des populations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir