Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience dans la matinée de ce vendredi 20 juillet 2018, la ministre des Armées française, Florence Parly.



Cette visite de courtoisie au président du Faso s’inscrit dans le cadre d’une tournée que la ministre française a entreprise dans les pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). Cette tournée, a expliqué Mme Parly, fait suite aux décisions issues de la rencontre entre les chefs d’Etat du G5 Sahel et le président de la République française, Emmanuel Macron, le 2 juillet dernier à Nouakchott en Mauritanie, en marge du Sommet de l’Union africaine.

Au cours de cette rencontre, en effet, il avait été convenu de poursuivre la lutte contre les groupes terroristes qui écument la région, tant par la Force conjointe du G5 Sahel, que par la Force Barkhane. Mme Parly a affirmé être venue s’assurer de la poursuite de ces opérations et des travaux de planification. «Nous-nous sommes mis d’accord avec le président du Faso pour poursuivre la coordination et l’approfondissement des opérations qui sont menées, d’une part par les Forces armées burkinabè, et d’autre part par la Force conjointe du G5 Sahel et d’autres forces alliées, qui peuvent venir en appui», a-t-elle précisé. L’objectif est qu’il n’y ait pas de sanctuaires pour les terroristes, a ajouté la ministre des Armées française.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir