Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

POLITIQUE

Après quelques tractations, Mathias Tankoano a été élu ce vendredi 20 juillet 2018 par ses pairs président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC).

Précédemment conseiller spécial du président du Faso sur les questions politiques, Mathias Tankoano est un avocat de 43 ans qui a de nombreuses connexions au sein de la société-civile burkinabè.

Ancien conseiller spécial de Pierre Buyoya, Haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel, il est fréquemment consulté sur les questions politiques et institutionnelles (réforme de la Constitution, vote des Burkinabè de l’étranger etc.).

Responsable Burkina de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho), Mathias Tankoano remplace ainsi Nathalie Somé. 

 

La liste des nouveaux membres nommé le 4 juillet en Conseil des ministres 

Au titre de la Présidence du Faso :

-Monsieur Victor SANOU, Juriste, communicateur ;

-Monsieur Alexis KONKOBO, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication ;

-Madame Jeanne COULIBALY, Journaliste.

 

Au titre de l’Assemblée nationale :

-Monsieur Soahanla Mathias TANKOANO, Avocat ;

-Monsieur Zoumana WONOGO, Journaliste.

 

Au titre du Conseil constitutionnel :

Madame Sonnontien Eugénie Séraphine YAMEOGO/OUATTARA, Magistrat.

Au titre des associations professionnelles représentatives des médias :

Monsieur Abdoulazize BAMOGO, Communicateur ;

Monsieur Séni DABO, Journaliste ;

Monsieur Ismaël NIGNAN, Technicien de l’audiovisuel. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé