Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Après 4 ans et demi en tant que Représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) à Ouagadougou, Aristide Ongoné Obamé est en fin de mission. Avant de faire ses valises, il est venu dire au revoir au chef de l’Etat à la faveur d’une audience ce jeudi 19 juillet 2018 à Kosyam. 

Le Représentant résident de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) à Ouagadougou a saisi cette occasion pour dresser, avec le président du Faso, le bilan des actions de son institution durant ces 4 ans et demi. 

Aristide Ongoné Obamé a déploré la dégradation de la situation sécuritaire qui n’a pas permis de déployer toutes les actions inscrites au programme. En effet, la FAO a centré ses actions sur les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord et de l’Est. Ses interventions concernent les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement, des ressources halieutiques, etc. Et la menace terroriste qui sévit dans ces régions a freiné les actions de cette agence technique des Nations unis. 

Néanmoins, indique monsieur Ongoné Obamé, l’institution onusienne a pu faire de la distribution des semences améliorées et des intrants agricoles. Cela a permis d’introduire la culture du riz dans les zones où cette spéculation n’était pas produite. Pour accompagner cette production et faciliter la transition entre deux saisons de pluie, la FAO a réalisé des points d’eau. Pour renforcer la résilience des populations qui vivaient de petites cultures, la FAO les a accompagnées avec la mise en route des activités d’élevage de volaille et de petits ruminants. 

Au niveau intentionnel, la FAO a contribué à la mise en place des politiques en faveur du monde rural en vue de renforcer la sécurité alimentaire. Elle a aussi mis la main dans la formulation des programmes et la recherche de leurs financements auprès des bailleurs. Dans ce sens, la FAO a pu obtenir auprès de l’Union européenne plus de 22 millions millions d’euro pour le financement de deux projets. 

Avec son appui, le Burkina Faso a bénéficié, de la part de la Coopération suisse, du financement d’un projet sur les produits forestiers non-ligneux. Avec la crise alimentaire qui s’annonce, la FAO a mobilisé auprès de la Suède 9 millions et demi de dollars et un million et demi de dollars auprès de la coopération suisse. D’autres financement viendront de la Banque africaine de Développement.

Heureux de la collaboration qu’il a eue avec les autorités burkinabè, Aristide Ongoné Obamé quittera le pays des Hommes intègres le 15 août prochain pour la RDC, son nouveau poste.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir