Aujourd'hui,
URGENT
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)

POLITIQUE

Depuis le mercredi 4 juillet dernier et ce jusqu’au 6 juillet prochain, se tient dans la capitale burkinabè la 14ème conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Burkina. La cérémonie d’ouverture officielle des travaux a eu lieu ce jeudi 5 juillet sous la présidence du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Première du genre depuis l’accession du président Kaboré à la magistrature suprême, cette 14ème  conférence des ambassadeurs et consuls généraux constitue un moment privilégié de rencontres, d’informations, d’échanges et de partages entre acteurs de la diplomatie burkinabè d’une part et avec les responsables des institutions de la République et les membres de la société civile d’autre part. «Elle est surtout l’occasion pour nous de nous imprégner de grandes orientations politiques et de recevoir de précieux conseils qui éclaireront au quotidien notre action sur le terrain» a signifié Alain Francis Gustave Ilboudo, doyen des ambassadeurs et consuls généraux.

Placée sous le thème «défis du PNDES et enjeux sécuritaires: quelle contribution de la diplomatie burkinabè?», cette 14ème assise est, aux dires du président du Faso, une occasion non seulement pour faire le point des actions, des difficultés rencontrées par les ambassadeurs et consuls dans chacun des pays où le Burkina est représenté mais, également, de revivifier et de donner un nouveau dynamisme à notre diplomatie. «Au-delà des questions qui sont relatives à la fraternité des autres peuples, la question du développement s’invite au centre de discussions en ce qui concerne nos ambassadeurs et consuls généraux» précise le chef de l’Etat.

Et le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry de saisir cette occasion qui coïncide avec les deux ans et demi du pouvoir Kaboré pour dresser un bilan à mi-mandat de la diplomatie. «Nous avons tenu au Burkina et à l’extérieur 6 commissions mixtes de coopérations et nous avons signé 43 accords de coopérations. Dans le même temps, notre pays a reçu la visite de grands dirigeants du monde et de la région» affirme-t-il en ajoutant l’ouverture ou la réouverture de nouvelles ambassades à l’intérieur du pays tout comme à l’extérieur.

Parmi les succès diplomatiques, le chef de la diplomatie a en outre cité le millenium challenge acount (MCA) décroché pour la seconde fois par le Burkina en fin 2016. Il a évoqué aussi la nouvelle coopération entre le Burkina Faso et la Chine populaire.

En plus des orientations qui sont attendues, ce bilan constituera le menu des échanges avec les diplomates. Durant trois jours, il s’agira pour les participants, de se pencher sur les acquis de la 13e conférence et sur les éclairages des différentes communications qui leur seront présentées, pour enrichir leurs réflexions sur les stratégies pour assurer la plus grande mobilisation des ressources pour le financement du PNDES.

A noter que la dernière conférence des ambassadeurs et consuls généraux avait eu lieu en mars 2014.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir