Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

POLITIQUE

La Communauté Burkinabè de France prépare activement sa participation au Forum National de la Diaspora 2018 qui se tiendra du 11 au 13 juillet à Ouagadougou. Elle vient de désigner les membres de la délégation qui la représentera et a validé les travaux de la Commission Ad hoc.  A l’invitation de l’Ambassadeur du Burkina Faso en France, Alain Francis Gustave Ilboudo, la Communauté Burkinabè de France a tenu une assemblée générale le dimanche 1er juillet 2018 dans la salle des fêtes de l’Ambassade.

Il s’agissait d’une part, de désigner les membres de la  délégation de la diaspora Burkinabè de France pour le Forum National de la Diaspora 2018 et d’autre part, de valider les travaux de la commission Ad hoc mise en place à cet effet et dont les travaux avaient été soumis à la communauté dans une précédente Assemblée générale.

A l’issue d’un mot de l’Ambassadeur qui a exposé les enjeux de la rencontre,  l’assemblée a défini les critères d’éligibilité (capacité à contribuer à l’enrichissement des débats, représentativité au sein de la communauté…) des membres de la délégation dont la mission est de porter et de défendre la contribution des Burkinabès de France au Forum National 2018 qui a pour thème « La contribution des Burkinabè de l'extérieur à la construction nationale ».

Il revenait à l’assemblée générale de désigner 08 personnes de la communauté en plus des 08 Délégués CSBE-France nouvellement élus pour constituer une délégation forte de 16 membres. Dans un souci de rééquilibrage Homme/Femme (la totalité des Délégués CSBE-France étant des hommes) et sur proposition de l’Ambassadeur, l’assemblée a décidé de jouer la  carte de la parité. Ce sont donc 04 femmes et 04  hommes qui ont été désignés par  vote.

Désormais, il revient à cette délégation, la lourde charge de faire entendre la voix de la Communauté Burkinabè de Franceà ce Forum dont les enjeux sont importants. 

S’agissant de la validation des travaux de la commission Ad hoc, notons que cette commission avait conclu en mai dernier lors de la présentation de ses travaux à la communauté, que «La diaspora Burkinabè de France a beaucoup d’attentes, a vraiment soif de la prise en compte de ses préoccupations et de ses propositions pour vraiment contribuer efficacement et de manière plus considérable au développement du Burkina Faso ».

Cette conclusion est en phase avec les intentions du gouvernement pour le forum qui vise la prise en compte des préoccupations de la diaspora. Il entend mettre l’accent sur les opportunités que le pays peut offrir à sa diaspora pour qu’elle contribue de manière substantielle à la mise en œuvre notamment du Plan National de développement Economique et Social (PNDES) en termes d’expertise et d'investissements dans les secteurs porteurs. Prenant appui sur les propositions de la commission Ad hoc, l’assemblée générale de laCommunauté de ce dimanche 1er juillet a validé par acclamation, les orientations de sa contribution au forum parmi lesquelles on pourra  retenir :   

1- la relecture des accords sur la gestion des flux  migratoires, signé en 2009 entre la France et le Burkina Faso. Elle doit permettre l’examen des dossiers selon les dispositions en vigueur et les attentes de la communauté.

2- la question de la retraite des burkinabè résidant en France et la reconnaissance de leur droit d'en jouir au Burkina Faso.

3- le droit de vote des burkinabè de l'extérieur dont le principe est acquis mais dont  les conditions et moyens adéquats de sa mise en œuvre doivent commencer à être mis en place. 

Outre ces points, la délégation de la diaspora de France apportera sa contribution à tous les panels prévus à l'agenda des travaux du forum notamment ceux portant sur « La protection et la promotion des Burkinabè de l'extérieur », « la Mobilisation et l’organisation de la diaspora pour le développement national ».

 

 Apollinaire Baghnyan

 Ambassade du Burkina Faso en France.

DELEGATION DE LA DIASPORA FRANCE AU FORUM NATIONAL DE LA DIASPORA 2018

DELEGUES CSBE – FRANCE

OUEDRAOGO Hermann

ZOUMBA N. Benjamin

SIRIMA Ardiouma

TAPSOBA Désiré

SOME Roger

KAGEMBEGA Marcel

YOUGBARE Antoine

SOME Marcelin

MEMBRES DE LA COMMUNAUTE

RICHER KONATE Salimata

SIDIBE Assita

RIMZOURE Pauline

BAKYONO Stéphanie

OUEDRAOGO Didier

OUEDRAOGO Moussa

TRAORE Philippe

ZINSONNI Daniel

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé