Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

POLITIQUE

Le 2e congrès ordinaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se tiendra du 21 au 23 juillet 2018 sous le thème : « UPC : stratégies pour une victoire éclatante en 2020 synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ». Dans ce communiqué de presse, le parti d’opposition fait le point de la session extraordinaire du bureau politique national tenue ce 26 juin 2018 portant sur les préparatifs du congrès.

 « UPC : stratégies pour une victoire éclatante en 2020 synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ». C’est sous ce thème central que se dérouleront les travaux du deuxième congrès ordinaire de l’Union pour le Progrès et le Changement prévu du 21 au 23 juillet 2018 au Palais des sports de Ouaga 2000 à Ouagadougou. La décision a été prise au cours d’une session extraordinaire du Bureau politique national (BPN) tenue le samedi 23 juin 2018 à Ouagadougou. 

Cette rencontre, présidée par le président du parti, Zéphirin DIABRE, a permis aux responsables du bureau d’amender et d’adopter les travaux préparatoires du Comité national d’organisation dont les membres ont été installés le 06 mai 2018. Les cadres du parti se sont appesantis sur la formulation du thème central afin d’orienter de manière judicieuse les réflexions du congrès sur les  préoccupations profondes et actuelles du peuple burkinabè. Ils ont noté que la grande majorité des Burkinabè aspirent à la paix, à l’unité nationale, à la sécurité et à la prospérité. Ces aspirations ne pourront être une réalité qu’avec l’accession de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) au pouvoir. En effet, l’UPC est un parti capable d’imprimer le vrai changement dans le pays, car n’étant mêlée ni de près ni de loin à la tourmente en cours dans le pays.

Au-delà des réflexions sur la vie de la nation, les congressistes, qui sont estimés à environ 5000 participants, se pencheront également sur la vie du parti. Ces préoccupations internes porteront entre autres sur l’examen du rapport moral et financier du BPN sortant, sur la relecture des statuts et règlement intérieur du parti, et sur le renouvellement et  la mise en place d’un nouveau bureau politique national pour les quatre ans à venir.

Les membres du BPN ont également arrêté la composition des délégations provinciales et des fédérations du parti à l’extérieur du Burkina Faso. Ils ont invité le Comité d’organisation à tout mettre en œuvre pour faire de ce deuxième grand rendez-vous ordinaire du parti, un grand succès. A cet effet, un vibrant appel a été lancé aux militants et sympathisants du parti, notamment ceux de la province du Kadiogo, à prendre massivement d’assaut le Palais des sports de Ouaga 2000 pour assister aux cérémonies d’ouverture et de clôture des travaux, et prouver à tous que le grand lion n’a perdu aucun crin de sa crinière.

Débutés à 09 heures, les échanges ont pris fin aux environs de 13 heures.

Ouagadougou, le 26 juin 2018

Le Secrétariat national à l’Information

 et à la Communication (SNIC)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir