Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

POLITIQUE

Plus de 40% de la consommation électrique burkinabè provient de la Côte d’Ivoire, c’est ce qu’a affirmé le ministre en charge de l’Energie,   Bachir Ismaël Ouédraogo le 25 mai dernier sur sa page Facebook.

Pour le responsable du département de l’Energie, le problème électrique dont fait face  actuellement le Burkina Faso relève de sa dépendance de l’énergie venant de la Côte d’Ivoire. Ce pays fournit au Burkina 40 à 45 % de sa consommation en énergie.

« Aujourd’hui, nous sommes pratiquement à 300 MW et 120 MW viennent de la Côte d’Ivoire. Nous avons donc 40 à 45% de notre consommation qui vient de la Côte d’Ivoire. Quand un problème survient en Côte d’Ivoire, nous perdons 40 à 45% de notre production. Ce n’est pas soutenable. Il faut pouvoir diversifier». 

Selon le ministre  Bachir Ismaël Ouédraogo, l’Etat burkinabè ne peut pas à lui seul résoudre tous les problèmes.  Pour sortir de cette impasse, il estime que la solution idoine est la libéralisation du secteur, ce qui permettra à des producteurs indépendants de produire et de revendre leur énergie à la Sonabel.  Pour lui, cela est faisable d’autant plus que « la loi portant libéralisation du secteur de l’énergie au Burkina Faso, a déjà été votée à l’Assemblée nationale». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé