Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le gouvernement indique que le sit-in annoncé du lundi 28 mai au 1er juin 2018 par la coordination des syndicats du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF) est illégal. Par conséquent, "il sera analysé comme une grève illégale et la réglementation y relative sera appliquée"

"La coordination des syndicats du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF) a décidé d’aller en sit in du lundi 28 mai au vendredi 1er juin 2018. Le Gouvernement tient à rappeler que le droit de grève est reconnu aux travailleurs et s’exerce conformément à la réglementation en vigueur. Le sit in n’est nullement inscrit dans les différentes lois régissant les fonctions publiques de notre pays. C’est du reste ce qui ressort de l’avis du Conseil d’Etat (N°05-2017/2018). Il convient de relever que le Bureau international du travail (B.I.T) précise que ces avis sont informels et que « Toute décision quant à la conformité de la législation et de la pratique nationale avec une convention appartient en premier lieu au gouvernement du pays concerné, sous réserve, dans le cas d’une convention ratifiée, des points de vue des organes de contrôle de l’OIT ».Il en résulte qu’un avis informel, qui plus est, n’est pas une interprétation authentique, ne peut prévaloir sur un avis de la plus haute juridiction administrative burkinabè.

En conséquence de ce qui précède, le sit in projeté par la CS-MEF sera analysé comme une grève illégale et la réglementation y relative sera appliquée.

Par ailleurs, il importe de rappeler aux agents publics de la Douane qu’ils sont des paramilitaires soumis à la discipline dans le strict respect des lois et règlements en vigueur conformément à l’article 10 du statut du personnel.

Le Gouvernement invite donc tous les travailleurs à bien vouloir satisfaire à leurs obligations légales. L’occupation des locaux sera interdite aux agents qui ont librement choisi de ne pas travailler.

Le gouvernement invite tous les travailleurs à être à leurs postes de travail et appelle la CS-MEF à faire prévaloir la négociation et le dialogue"

 

Le Ministre de la Communication et des relations

avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement

 Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé